Plan d’urbanisme et de l’habitat de la Métropole de Lyon : attention aux impacts sur les ressources naturelles


 Pour l'Autorité environnementale, le Plan local d'urbanisme et de l'Habitat de la Métropole de Lyon doit veiller à la préservation des espaces naturels, de la ressource en eau, et du foncier.
L'Autorité environnementale a rendu un avis sur le projet de  PLU-H de la Métropole de Lyon.  Globalement, " La forte dynamique urbaine et économique du territoire peut conduire  à des contradictions entre enjeux de développement et de préservation de l’environnement et du cadre de vie des habitants".
Le territoire accueille aujourd'hui 17,3 % de la population d'Auvergne-Rhône-Alpes. Entre 1999 et 2014, la population a augmenté annuellement en moyenne de 0,81 %, soit plus de 10 000 nouveaux habitants par an. Sur la même période, le nombre d'emplois a progressé annuellement d'environ 1,5 % en moyenne (2 % entre 1999 et 2007 et 1 % entre 2007 et 2014).
Mais la périurbanisation économique et résidentielle entraîne une dissociation croissante entre lieux de travail et lieux de résidence avec un accroissement de la mobilité. Le développement futur ne doit pas générer davantage d'étalement et de déplacements pour préserver les ressources naturelles.

Un patrimoine riche

Le patrimoine naturel et culturel de la métropole est très riche. On dénombre un site Natura 20007 (portant sur sept communes), près de quarante ZNIEFF8 de types I et II, plus de cinq cents zones humides et deux arrêtés préfectoraux de protection de biotope (concernant cinq communes). Pour l'Ae, l'enjeu environnemental prioritaire du projet est la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers, dont découlent les autres enjeux environnementaux à prendre en compte.
Les priorités doivent être les suivantes ;
o la préservation des milieux naturels, des connexions écologiques et des patrimoines paysagers et culturels,
o la préservation des ressources en eau, en particulier de l'aquifère de l'est lyonnais au regard des pressions anthropiques dont il est l'objet,
o l'amélioration de la qualité de l'air,
en second lieu :
o la réduction des nuisances en matière de bruit,
o la maîtrise des risques naturels et technologiques,
o la contribution des modes d'organisation de l'espace à la maîtrise des déplacements urbains,
o  la réduction des gaz à effet de serre et l'adaptation au changement climatique.
Pour la biodiversité et le patrimoine naturel, l’Autorité environnementale estime que la trame verte et bleue et les zones humides ont fait l’objet d’une identification détaillée. Le projet de PLU-H assure globalement une bonne préservation du patrimoine naturel sensible et des continuités écologiques, sauf pour quelques secteurs limités.

Incidences du projet sur l'environnement

L’Autorité recommande de reprendre l’évaluation des incidences du projet de PLU-H sur l’environnement et la santé. Le plan doit indiquer les conséquences des évolutions qu’il autorise par rapport à la l’occupation actuelle du sol. En termes de consommation foncière, il faut évaluer les besoins de consommation foncière à l'horizon 2030. L'Ae recommande de revoir à la baisse la capacité d'urbanisation en zones d'extension (AU), en particulier celles de long terme. Une partie de ces zones aurait vocation à être reclassée en zones agricoles (A) et naturelles (N). L'avis demande de préciser le potentiel de densification des zones d'activité pour l'intégrer dans l'offre foncière économique à constituer. Enfin, en matière de qualité de l’air, si les objectifs du plan Oxygène n'étaient pas atteints à court terme, l'Autorité demande de revoir les objectifs d'accueil de nouvelles populations.
michel.deprost@enviscope.com





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Economie circulaire : Auvergne-Rhône-Alpes classée cinquième pour le recyclage des lampes

En 2017, avec 6,2 millions de lampes collectées et recyclées, soit 831 pour 1000 habitants, Auvergne-Rhône-Alpes se classe à la cinquième place des régions françaises, au-dessus de la moyenne nationale qui est de 759 lampes pour 1000 habitants, selon l’éco-organisme Récylum. Avec 2734 points de collecte ouverts aux particuliers, la région dispose d’un réseau dense […]


Formation : Artelia signe un partenariat avec Grenoble INP – Ense³

Le groupe Artelia concrétise via la Fondation Partenariale Grenoble INP un partenariat triannuel avec Grenoble INP – Ense³, école d’ingénieurs spécialisée dans l’énergie, l’eau et l’environnement. Ce partenariat, qui se veut pensé comme une véritable passerelle entre l’enseignement, la recherche et le monde de l’entreprise, permettra à des étudiants spécialisés dans les domaines de l’énergie, […]


Recyclage : Paprec investit 25 M€ pour trier 60 % des collectes sélectives du Grand Lyon

Le groupe Paprec, selectionné par le Grand Lyon pour trier 60 % de ses collectes sélectives, va investir 25 M€ dans la création d’un centre de tri géant de 60 000 t/an à Saint-Priest. Dans le cadre du renouvellement des délégations de service publique pour la collecte sélective des déchets du Grand Lyon, le groupe Paprec […]


Méthanisation, biomasse et solaire thermique priorités d’Auvergne Rhône-Alpes

La Région Auvergne Rhône-Alpes soutiendra dans les trois prochaines années la méthanisation, le bois énergie et le solaire thermique. Elle est prête à investir aux cotés d’autres collectivités, pour que les aménagements hydro-électriques restent liés à l’intérêt général. Auvergne Rhône-Alpes doit investir 70 millions d’euros sur trois ans dans le secteur de l’énergie, sur un […]


Biomimétisme : ce que peuvent nous apprendre les pucerons

L’étude de pucerons ennemis de nombreuses cultures permet de mieux connaître leur appareil buccal complexe, un outil qui pourrait aider à imaginer de nouveaux outils de perçage. Yvan Rahbé, directeur de recherche à l’Inra travaille au sein du laboratoire mixte Inra-Insa de Lyon, UMR5240 CNRS Insa-Lyon MAP Microbiologie, Adaptation, Pathogénie. Afin d’expliquer les mécanismes des « maladies » des végétaux […]


Le biomimétisme permet d’imaginer de nouvelles gestions de l’énergie

Christophe Menezo, enseignant chercheur à l’Université de Savoie – Mont Blanc, dans la filière énergie environnement était invité de la conférence organisée par IESF Rhône sur le biomimétisme. Auteur d’un ouvrage récent sur le sujet, il a évoqué les rapports entre des organismes vivants et les défis énergétiques actuels. Christophe Menezo, enseignant chercheur à l’Université […]


Ingénierie des territoires : Pierre Jarlier (maire de Saint-Flour) président du Cerema

Pierre Jarlier, maire de Saint-Flour, président de Saint-Flour Communauté, ancien Sénateur et vice-président de l’Association des maires de France, a été élu ce vendredi président du conseil d’administration du Cerema. Pierre Jarlier succède à Patricia Blanc, directrice générale de l’Agence de l’eau Seine-Normandie élue le 21 décembre 2017 pour assurer la présidence, après la démission […]


Le Cluster Eco-Energies incite ses adhérents à développer des offres globales

Le Cluster Eco Energies Auvergne-Rhône-Alpes dédié  à l’éco-bâtiment, fort de son expérience dans la création de groupements, élargit à tous ses adhérents une démarche qui mène les entreprises jusqu’à la conclusion de marchés. Bruno Dehan, élu président du Cluster Eco Energies lors de l’assemblée du mois de juin, entend bien faire évoluer le cluster vers […]


Enlèvement des ordures ménagères : la justice annule les taux 2016 de la Métropole de Lyon

Comme chaque année depuis 2011, à la demande de l’association de contribuables Canol, le tribunal administratif  de Lyon a prononcé l’annulation du vote des taux de Taxe d’Enlèvement des Ordures ménagères (TEOM) adopté en 2016 par les élus métropolitains. Les taux votés en 2016 par les élus ont généré un excédent de recettes par rapport […]


Chasse : un bilan flou pour le plan de la Région

Lors de la dernière assemblée plénière du Conseil régional, l’exécutif a présenté un bilan du plan chasse, un bilan un peu flou. En septembre 2016, Auvergne-Rhône-Alpes a signé avec les fédérations de chasseurs une convention  de trois ans avec quatre objectifs : préservation de la biodiversité, communication et partage de l’espace, Plan chasse, équipements cynégétiques. […]


Pollutec 2018 : Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises invite dix entreprises

Auvergne-Rhône-Alpes entreprises souhaite inviter dix entreprises régionales sur son stand pour exposer leur projet innovant dans quatre domaines spécifiques : ville durable, industrie durable et du futur, agriculture, hôpital et développement durable. Dans le cadre du Salon Pollutec qui se déroulera du 27 novembre au 30 novembre prochain à Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises sera présente avec un […]


Economie circulaire : Techtera et le Club Recit lancent un recensement du gisement de déchets industriels textiles

Identifier les gisements à traiter pour en permettre la massification et rendre un processus de recyclage ou de valorisation viable, telles sont les étapes nécessaires à la constitution d’une filière de valorisation des déchets textiles, objectif du Club Recit. Depuis sa création début 2017, le club Recit (Recyclage et Economie Circulaire dans l’Industrie Textile) du pôle de […]


Vallée de la Chimie : Plus de 300 millions d’euros d’investissements annoncés

Aux 300 millions d’euros déjà investis par les acteurs publics et privés de 2012 à 2016 viendront s’ajouter 300 millions d’euros supplémentaires sur les 4 prochaines années, annonce la Métropole de Lyon. Projet majeur au centre de la politique de développement économique et d’aménagement portée par la Métropole de Lyon, la Vallée de la Chimie […]


Une piste de luge quatre saisons aux Sept Laux-Pleynet

En Belledonne, la station de montagne des Sept-Laux-Pleynet, a inauguré une piste de luge toutes saisons réalisée par la société Caratelli, filiale de Serfim. L’équipement permet de maintenir une attractivité en s’adaptant aux effets du changement climatique. L’opération réalisée par la société Caratelli (groupe Serfim) a été cofinancée par la Communauté de communes Le Grésivaudan […]


Vallée du Plastique : Triveo conjugue insertion et recyclage

Depuis 2014, la société Trivéo créée par quatre collecteurs de plastiques, a recyclé plus de 2000 tonnes de déchets plastiques complexes. La société est spécialisée dans le traitement de plastiques contenant des éléments métallique. Elle permet d’employer chaque année 25 personnes dans le cadre d’une démarche d’insertion.