Hulot aux Assises de l’Energie à Genève : la France doit être neutre en carbone en 2050

Les Assises européennes de l’Energie ont débuté pour trois jours ce mardi à Palexpo, centre des congrès de Genève. Le ministre français de l’environnement a rappelé dans un message  l’objectif de neutralité carbone pour la France en 2050.

 

Les Assises européennes de l’Energie se déroulent pendant trois jours à Genève. La participation est très importante. L’évènement permet aux agglomérations qui portent les Assises d’être très présentes : Bordeaux, avec une visite d’Alain Juppé, Dunkerque, mais aussi Genève. La Région  Auvergne Rhône-Alpes est aussi présente en force. Si Laurent Wauquiez n’a pas fait le déplacement en Suisse voisine, sept conseillers régionaux ont fait ou feront le déplacement.  Auvergne Rhône-Alpes est très présente avec un stand important, mais aussi avec des entreprises comme ENEDIS, GrDF, et CNR.  Elisabeth Ayrault, présidente de CNR a rappelé l’importance des relations entre la France et la Suisse, notamment autour du Rhône pour lequel des accords  bi-nationaux permettent une gestion conjointe.

Doris Leuthard from Enviscope on Vimeo.

Doris Leuthard, Conseillère fédérale en charge de l’Environnement, de l’Energie, des Transports, de la Communication, a rappelé l’approche helvétique des enjeux climatiques, faite d’ambitions collective et de dialogue pragmatique. Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique a rappelé dans un message vidéo, les objectifs du gouvernement français.

La réalité  s’impose d’être exigeants. Le 13 novembre nous avons appris la nouvelle hausse des émissions carbone et cette annonce est un avertissement. Elle montre que par rapport aux  objectifs de l’Accord de Paris une augmentation d’un degré et demi de la température à la fin du siècle n’est pas tenable et que nous sommes en retard. Il faut donc passer à la vitesse supérieure sans plus attendre, à tous les échelons  territoriaux, nationaux, européens et internationaux.

Pour le ministre il est ” nécessaire de favoriser les interactions entre ces échelons pour renforcer les synergies et répondre aux objectifs. ” Le  plan climat national vise la neutralisé carbone pour la France  en 2050. La France a choisi de tourner le dos aux énergies fossiles et devient le premier au monde à interdire l’exploitation d’hydrocarbures sur son territoire.

Déploiement massif des renouvelables

Ces engagements, pour Nicolas Hulot,  doivent se doubler d’un déploiement massif des énergies renouvelables. La loi fixe à 32%  leur part en 2030 contre un peu plus de 16% actuellement.  Le gouvernement a lancé un appel d’offres pour une  augmentation forte du  PV, des actions pour faciliter les procédures et le dialogue autour des projets. ” Nous donnerons une visibilité pour les filières pour cinq ans. “ a assuré le ministre. Nous préparons un accélérateur de la transition écologique qui concilie effectivité de la transition et développement économique durable,  ce qui veut dire changer d’échelle dans l’efficacité »

Un plan Climat nation

Le plan climat national donnera la priorité à la solidarité. C’est dans ce contexte que s’inscrit  le chèque énergie qui aidera 4 millions de ménages. La prime à la conversion encourage ceux qui font le choix d’acheter des véhicules moins émetteurs de carbone. Nous devons trouver des solutions pour décarboner le secteur des transports qui est le plus polluant et la fin des voitures à essence et diesel est prévue d’ici à  2040. Nous appelons à fixer des objectif ambitieux  dans le cadre de la  réglementation européenne sur les émissions des véhicules.” a expliqué Nicolas Hulot.

Un deuxième plan national d’adaptation au changement climatique sera bientôt adopté. Des contrats de transition écologique seront signés pour la sauvegarde de la biodiversité. Mais , a souligné le ministre, ” ce n’est pas à l’Etat de donner des instructions aux collectivités,  mais c’est à lui de valoriser leurs efforts“.

michel.deprost@enviscope.com

 

VOIR AUSSI