Les habitants du Grand Lyon invités à redécouvrir leur nature


Avec un ouvrage réalisé sous la houlette de la Société Linnéenne de Lyon, le Grand Lyon invite les habitants à découvrir la nature dans l'agglomération .

«  Observer mille et mille fois les mêmes choses et toujours avec le même intérêt« . C’est ce qu’écrivait Jean-Jacques Rousseau dans les Confessions ( 1). Le philosophe dont on fête le bicentenaire de la naissance ( Genèv , 1712) aimait herboriser. Il a flané sur les rives de Saône, du côté du quai des Etroits.

Deux siècles après, le Grand Lyon invite à mettre – lentement- nos pas dans ceux de l’auteur des Rêveries du promeneur solitaire. Il est inutile d’aller loin, de prendre l’avion ou même la voiture, pour découvrir les beautés de la nature. Car la nature dans le Grand Lyon est partout. Même si des espaces agricoles et naturels disparaissent, la nature reprend petit à petit ses droits.

En publiant Regards sur les milieux naturels et urbains de l’agglomération lyonnaise, le Grand Lyon invite à redécouvrir une nature étonnament riche. Le Grand Lyon, c’est le Rhône, ce sont  les rives de la Saône, et des ruisseaux souvent discrets, parfois recouverts, qui  coulent dans le Mont d’Or. Ce sont les berges de l’Yzeron ou les ruisseaux qui viennent du plateau de la Dombes.

La richesse végétale est impressionnante, avec des forêts alluviales, des forêts de collines, des prairies sèches. La faune est aussi très riche, des crustacés, des insectes, des batraciens, des oiseaux, des mammifères, dans  les parcs, les jardins. Il suffit de prendre son temps, de s’arrêter sur un chemin, dans une prairie, un square, le long d’une haie, dans un jardin,  il suffit de se pencher, d’ouvrir l’oeil, de tendre l’oreille, pour découvrir un monde de mousses, de fleurs, de champignons, d’arbres, d’oiseaux, de buprestes et des carabidés, d’odonates (libellules), d’araignées.

Une diversité forte en ville

La biodiversité est loin d’être épuisée.  » La biodiversité est faible dans les secteurs les plus construits, mais elle est grande dans les secteurs périphériques, avant de s’appauvrir dans des secteurs de grandes cultures » expliquie Jean-François Perrin, Président de la Société Linnéenne de Lyon.

Cette richesse a été répertoriée depuis près de deux siècles par les naturalistes de la Linnéenne, et par des universitaires. Des naturalistes arpentent encore les habitats du Grand Lyon pour suivre l’évolution de la diversité, sous l’effet de l’urbanisation, de la pollution, du changement climatique.

Tout n’est pas perdu. Lnature dans l’agglomération est encore vigoureuse. Des actions sont menées pour  protéger toutes les espèces de pollinisateurs. Les changements de méthodes d’entretien des parcs et jardins ont permis le retour d’espèces. On essaie de contrôler les espèces invasives ( renouée du Japon) .

L’ouvrage du Grand Lyon permet aux Grands Lyonnais de s’approprier la nature au plus près de chez eux, jusqu’au niveau des quartiers, des rues ,des trottoirs. C’est nécessaire, c’est heureux. Car la ville de demain, a rappelé Bruno Charles, vice président du Grand Lyon en charge de l’Environnement, doit être durable et agréable.

michel.deprost@enviscope.com

1) Chapitre V XII.





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Sommet franco-italien sous surveillance a Lyon

Le sommet franco-italien consacré principalement à la liaison ferroviaire transalpine s’est ouvert ce lundi matin à la Prefecture de la Région Rhone-Alpes, à Lyon. Francois Hollande s’est d’abord entretenu avec le Préfet de Région, puis avec des élus regionaux, avant d’accueillir le Premier ministre italien, Mario Monti, peu avant-midi. Les deux responsables d’exécutifs se sont […]


Le prix du gaz grimpe au sud de la France

Hausse des prix en Asie, baisse des livraisons algériennes et températures en baisse: le prix du gaz au sud de la France décolle.


Watt et Moi avec Grand Lyon Habitat et ERDF: les consommateurs veulent apprendre à économiser l’électricité

Lancé en mai 2012 par GRANDLYON HABITAT et ERDF auprès d’un millier de locataires du bailleur social lyonnais,  Watt & Moi est un site internet qui leur permet de suivre leur consommation et de se comparer à des locataires qui leur ressemblent.


En Isère, la certification  » Bois des Alpes  » fait école

Après l’inauguration de l’école de La-Rivière la semaine précédente, a été inaugurée dans le Trièves, ce vendredi 29 novembre la deuxième maison du Conseil général de l’Isère construite en bois certifié  » Bois des Alpes « . Deux ouvrages faisant partie des 20 bâtiments pilotes, dont le rôle est de promouvoir cette nouvelle certification.


Piles et accumulateurs : Screlec doit accroitre la collecte

Screlec, éco-organisme en charge de la collecte des piles et accumulateurs, doit faire passer la collecte et la valorisation de 35 à 45% pour être en ligne avec les objectifs européens.


La baisse des budgets d’Etat touche la recherche

La réduction du budget de l’Etat entraine des baisses de budgets pour les universités et organismes de recherche. Ce vendredi, des personnels de l’IRSTEA , recherche en environnement et agriculture, ont manifesté à Villeurbanne.


La Presse Régionale d’Information en Ligne interroge ses lecteurs

L’association de la Presse Régionale d’Information en Ligne, lance une enquête pour mieux connaitre ses lecteurs.


IRSTEA à Villeurbanne: des recherches sur l’écologie aquatique

Le centre IRTSEA de la Cité lyonnaise de l’Environnement et de l’Analyse,à Villeurbanne est spécialisé dans l’étude des perturbations chimiques et physiques des milieux aquatiques.


CLEA, Cité Lyonnaise de l’Environnement et de l’Analyse, 500 chercheurs pour un centre de niveau européen

CLEA, Cité Lyonnaise de l’Environnement et de l’Analyse, inaugurée ce vendredi par Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, est un entre de recherche de niveau européen dans les domaines de la gestion de l’eau et en sciences analytiques.


Pollutec : ECM Technologies obtient le prix du groupement à l’export

Avec trois autres éco-entreprises, la société grenobloise a été distinguée par les Trophées export des éco-entreprises, remis sur le salon Pollutec Horizons ce vendredi 6 décembre par l’Ademe, Bpifrance et Ubifrance.


AREVA a renforcé son implantation à Lyon

AREVA a renforcé son implantation à Lyon, notamment ses moyens  pour le futur réacteur ASTRID. Le groupe public emploie 1300 personnes dans le quartier de la Part-Dieu en lien avec les sites industriels de Bourgogne.


Le pôle de compétitivité Axelera veut devenir une usine à produits

Bruno Allenet, président d’Axelera, a fait dans le cadre du salon Pollutec le bilan de l’exercice écoulé et, après avoir revu la stratégie du pôle, lancé sa « feuille de route 3.0 » : passer du mode projets à l’usine à produits. C’était l’occasion pour plusieurs PME et porteurs de projets de se présenter.


Luminaires led : PISEO et LCIE Bureau Veritas proposent une certification

Face à une offre abondante, de qualité variable, PISEO et LCIE Bureau Veritas, proposent une certification de la performance des luminaires, en complément du volet sécurité.


La France reste en retard pour l’hydrogène

Sur Pollutec Horizons, l’Association Française de l’Hydrogène et de la Pile à Combustible a de nouveau souligné le retard français pour l’utilisation de ce vecteur propre. La Vallée de la Chimie serait adaptée pour accueillir une station de distribution d’hydrogène.


Stockage d’énergie: des pistes à long terme

Pour le stockage fixe d’énergie, il convient de mener encore des recherches, de lancer des programmes. Les Zones non raccordées Insulaires doivent servir de champ d’expérimentation.




Moustique tigre: se protéger en supprimant les points d'eau






Parole d'expert