La lettre au Président : les élus demandent des accès directs simplifiés au Lyon-Turin


Dans leur lettre au président de la République, les élus de la Région  préconisent des accès français donnant directement accès au tunnel de base, depuis Lyon, en passant sous Chartreuse et sous Belledonne.
" A l’issue du trente quatrième sommet franco-italien qui s’est tenu à Lyon le 27 septembre dernier, vous avez confirmé l’engagement de notre pays dans la réalisation du tunnel international du Lyon-Turin en soulignant l’intérêt stratégique de l’ensemble de cette liaison dans le contexte déstructuration des réseaux trans européens de transport.
En tant qu’élus des territoires directement concernés par cette infrastructure d’avenir, nous saluons cet engagement. Mais les débats liés à la future Loi d’Orientation des Mobilités laissent craindre un report au-delà de 2038 de l’aménagement des voies d’accès depuis Lyon jusqu’au tunnel trans frontalier dont la mise en service est, elle, programmée en 2030.

Pas de solution provisoire

En guise de transition dans ce long intervalle, il est envisagé d’investir dans la modernisation d’un itinéraire historique excentré n’appartenant pas au réseau trans-européen de transport et structurellement inadapté à un axe de fret massifié.
Nous tenons à attirer votre attention sur les incohérences et les lourdes conséquences négatives d’un tel report sur les plans économique, écologique et géostratégique.
Fruit de plusieurs traités internationaux et d’engagements auprès de l’Union européenne, mais aussi de trente années de quasi consensus politique à tous les étages du processus décisionnel, la liaison Lyon-Turin a été conçue comme un tout cohérent, composé du tunnel transfrontalier et des voies d’accès à l’ouvrage. C’est la réalisation coordonnée de l’ensemble des composantes du programme qui garantira sa pleine efficacité et toute sa pertinence, et par là même l’optimisation des importants investissements déjà engagés.

Une voie française nécessaire

Sans voie d’accès française moderne et performante, il ne sera pas possible de verrouiller le chaînon manquant du corridor ferroviaire méditerranéen reliant la péninsule ibérique à l’Europe centrale, et demain l’Asie via les nouvelles routes de la soie en plein développement. La compétitivité économique de la France et de ses territoires est subordonnée à leur connexion aux grands axes et flux contemporains de circulation des marchandises et des voyageurs;des flux créateurs d’activités et d’emplois dont notre pays ne peut rester à l’écart, alors même que nos voisins de l’Arc alpin ont depuis longtemps anticipé la captation en se dotant d’infrastructures de nouvelle génération.
Sans voie d’accès française moderne et performante, il ne sera pas possible d’opérer un report modal massif du transport transalpin de marchandises de la route vers le rail,alors même que, faute d’infrastructures ferroviaires adaptées aux attentes des professionnels, le trafic de poids lourds à la frontière franco-italienne repart fortement à la hausse depuis quelques années.
Les conséquences négatives de ce trafic, à commencer par l’exposition des populations à une insupportable pollution et à de sérieux risques sanitaires, exigent une réponse forte inscrite dans la durée. A l’heure où votre gouvernement met en œuvre un nouveau plan de relance du fret ferroviaire et réaffirme son volontarisme en matière de transition écologique, la liaison Lyon-Turin, par ses effets structurants, peut s’affirmer comme un puissant et vertueux levier de développement du report modal en France et en Europe.
Sans voie d’accès française moderne et performante, enfin, nous passerons à côté d’une opportunité majeure pour améliorer significativement la mobilité du quotidien sur les lignes «malades» au départ de Lyon et desservant les métropoles du sillon alpin.

Diviser par deux les couts

La question de la soutenabilité financière est aujourd’hui au cœur des débats sur l’aménagement des voies d’accès françaises de la liaison Lyon-Turin. L’immense majorité des acteurs locaux s’accordent sur la possibilité de diviser par deux le coût de ces accès grâce à un phasage plus sobre permettant, tout en restant dans le cadre de la DUP de 2013 valable 15 ans, de ne retenir que les infrastructures essentielles à l’exploitation du tunnel transfrontalier lors de sa mise en service.
Une telle démarche permettrait en outre d’élargir l’éligibilité des accès français aux financements européens. C’est dans cet esprit que nous en appelons à votre arbitrage pour que la future Loi d’Orientation des Mobilités réaffirme clairement la volonté de l’Etat de coordonner les calendriers du tunnel international et de ses accès français, mais aussi pour que le texte enclenche, en vue de la prochaine programmation quinquennale,un processus de rationalisation technique, financière et juridique du phasage du projet, en étroite concertation avec les acteurs locaux. Cette démarche devra être logiquement articulée avec les nécessaires interventions relatives au traitement du Nœud Ferroviaire Lyonnais et du Contournement Ferroviaire de l’Agglomération Lyonnaise.
La liaison Lyon-Turin porte à la fois une vision de l’Europe, une ambition économique internationale pour la France, une puissante aspiration à la transition écologique et une stratégie d’aménagement du territoire pour tout le sud du continent. Dans le contexte d’incertitudes politiques en Italie, nous espérons vivement que vous saurez être le garant de la dynamique de ce grand chantier d’avenir. Nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, à l’assurance de notre plus haute considération.




Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Huile de palme : le coût carbone de la déforestation réévalué à la hausse

Une  étude de l’EPFL et de l’Institut fédéral de recherches suisse WSL rappelle que la culture intensive de palmier à huile a un fort impact sur l’environnement. Pourtant, des solutions existent. Voici une information diffusée par l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. L’Indonésie et la Malaisie représentent à elles seules près de 85% de la production […]


Le gouvernement encadre l’utilisation d’huile de palme de la bio-raffinerie Total

L’usine de la Mède devient officiellement une bio-raffinerie. L’arrêté a été délivré ce mercredi 16 mai, par le préfet des Bouches-du-Rhône. Toutefois, le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot appelle Total à réduire « au maximum » l’utilisation de l’huile de palme.


Responsabilité sociale : accord syndicats de salariés-CPME

Les cinq syndicats de salariés CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO ont répondu positivement à l’initiative de la Confédération des PME (CPME), convaincues que la RSE contribue au renforcement du dialogue social et à la performance globale de l’entreprise. Le MEDEF et l’U2P sollicités ne se sont pas associés. Les partenaires sociaux ont signé une délibération […]


Consommation éco-responsables : sept monnaies citoyennes font leur transition numérique

Le Mouvement Sol prépare la transition numérique de sept monnaies citoyennes, grâce à une application de paiement qui permettra d’amplifier leur usage via des possibilités de conversion, rendant possible le développement de liens entre milieux ruraux et urbains.  « Amplifier l’usage des monnaies locales dans une perspective de transition écologique, de participation citoyenne et d’essaimage national ». […]


Financements régionaux : la Caisse des Dépôts crée la Banque des Territoires

La Caisse des Dépôts et Consignations crée pour ses activités financières la Banque des Territoires. Le nouvel établissement lancé il y a une semaine à Paris, a été présenté ce lundi à Lyon par Philippe Blanquefort, directeur régional et Olivier Sichel, directeur  général, directeur général adjoint de la Caisse des Dépôts. La marque du nouvel […]


Transition énergétique : ENEDIS accroit ses investissements

Le distributeur public, gestionnaire de la grande majorité des réseaux propriété des collectivités, accroit ses investissements pour accompagner la transition énergétique, au niveau de la production , de la gestion des flux et de la gestion des données. En 2017, ENEDIS, gestionnaire des réseaux de distribution électrique ( sauf exploitation en régie) a injecté 900 […]


18 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables en Auvergne Rhône-Alpes

La mobilité électrique se développe régulièrement en Auvergne Rhône-Alpes a rappelé Enedis, gestionnaire de 95 % des réseaux de distribution électrique. Le parc automobile régional compte 18 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation et 2 260 points de recharge accessibles au public en Auvergne-Rhône-Alpes. Enedis raccorde les Infrastructures de Recharge pour Véhicules Electriques […]


Agriculture durable : Création d’un Pédagolab en Ardèche

Les associations Terre de Sens 07 et Zone 5 lancent un pédagolab au Teil, en Ardèche, un lieu d’expérimentation et d’éducation qui met la permaculture au coeur de son projet pédagogique. Un projet récompensé dans le cadre l’appel de à projet national « Mon projet pour la planète ». Créer un lieu d’expérimentation et d’échanges relatifs aux […]


Pascal Berteaud, nouveau Président de l’Office International de l’Eau

Pascal Berteaud, 53 ans, polytechnicien et Ingénieur Général des Ponts, des Eaux et des Forêts, a été élu Président de l’Office International de l’Eau (OIEau), lors de la dernière Assemblée Générale du 12 Juin 2018. Il succède à Pierre Roussel, ancien Président de la Commission Permanente des Ressources Naturelles au Conseil Général de l’Environnement et […]


Christian de Perthuis : l’agriculture a un rôle positif à jouer pour le climat

Christian de Perthuis, économiste, enseignant chercheur à l’Université Paris-Dauphine, créateur d’une Chaire consacrée à l’économie du climat, expert international, intervenait récemment  à l’Isara,  dans le cadre d’une conférence organisée par l’association Uni-Agro. Economiste, il a expliqué comment l’agriculture doit évoluer au niveau mondial et en France, pour être moins émettrice de gaz à effet de […]


Autopartage : la coopérative Citiz accroit son offre sur la métropole grenobloise

La coopérative Citiz Alpes-Loire a lancé dans la Métropole de Grenoble  une nouvelle formule d’autopartage en libre-service intégral sans réservation obligatoire ni station de dépose. La société coopérative propose 220 véhicules utilisés par 8 000 clients. Eric Piolle, maire de Grenoble, Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole, Yann Mongaburu, président du Syndicat mixte des transports […]


Une bourse foncière pour remembrer la forêt du Grand Chambéry

La métropole de Chambéry propose le lancement d’une bourse foncière forestière.  Les 18 et 20 juin, elle organise des réunions d’information, à Thoiry et Vimines pour présenter le fonctionnement de l’outil.  « L’objectif est de parvenir à un remembrement des forêts par la volonté des propriétaires et non en l’imposant », détaille Baptiste Coyer, gestionnaire de propriétés […]


Economie circulaire : Auvergne-Rhône-Alpes espère créer 48 000 emplois d’ici à 2030

Auvergne-Rhône-Alpes déploie une stratégie d’économie circulaire ambitieuse qui pourrait  permettre de créer 48 000 emplois dans les douze prochaines années. La Région a reçu, lors de la réforme des régions, la compétence traitement des déchets dans le cadre d’un schéma régional qui succède aux plans des départements. Pour Eric Fournier, vice-président en charge de l’Environnement […]


Forcing pour inscrire le Lyon-Turin dans la loi sur la mobilité

Les élus font le forcing pour l’inscription des accès français du tunnel de base dans la loi sur la Mobilité en préparation. La loi sur la Mobilité sera discutée au mois de juillet. Le tunnel de base  international Lyon-Turin n’est pas concerné par cette loi : le tunnel est en effet engagé dans le cadre d’un […]


Fabrice Bachelier, nouveau président d’ITECH

Fabrice Bachelier succède à Louis Philippe Reynaud, à la présidence d’ITECH, école d’ingénieurs du secteur textiles, encres et cuirs. A l’issue de cinq ans années de présidence de l’ITECH, Louis Philippe Reynaud, PDG du groupe Blanchon, a transmis le témoin à Fabrice Bachelier, directeur général de la société Utz France, filiale du groupe suisse UTZ. […]