Bugey 1 : démantèlement repoussé


Le démantèlement du caisson réacteur 1 de la centrale de Bugey devrait reprendre avec une nouvelle technique . Le choix de la déconstruction fait partie des engagements d'EDF alors que dans d'autres pays, les électriciens laissent les centrales en place perdre lentement leur radioactivité.

Mis en service en 1972 le réacteur a été arrêté définitivement en 1994. Les opérations de mise à l'arrêt définitif se sont terminées fin 2005. Le réacteur est  (avec les deux réacteurs de Saint Laurent des Eaux, et trois réacteurs de Chinon) l'une des six unités du modèle UNGG (Uranium Naturel Graphite Gaz) qui furent exploitées par EDF.

Bugey 1 avait  été choisi comme site pilote pour le démantèlement  de réacteur graphite-gaz.  Le retour d'expérience engrangé lors de son démantèlement total sera utilisé pour la déconstruction des cinq autres unités UNGG françaises (deux à St Laurent A et trois à Chinon A).

Les opérations déjà réalisées ont consisté à évacuer le combustible, vidanger les circuits et réaliser les opérations de mise à l'arrêt définitif. Les opérations ont concerné  le démontage des installations non nucléaires (turbines, alternateurs, matériels de la station de pompage). Ont suivi la vidange et l'assainissement de la piscine ayant servi au stockage du combustible, le démontage de la machine de chargement/déchargement du cœur et l’évacuation des déchets vers les filières de stockage.

Il restait à démanteler le caisson, un haut bâtiment dont les murs ont 8 mètres d'épaisseur qui remplit le rôle de la cuve réacteur. La phase de démantèlement du caisson devait être engagée tout d'abord en recourant à une méthode sous eau.  L'objectif était de remplir d'eau cette énorme piscine verticale, pour réaliser les opérations de démontage de matériels irradiés. Mais il aurait été nécessaire de vérifier et d'assurer l'étanchéité d'une construction  qui contient plus d’acier que la tour Eiffel. Remplir ce volume d'eau créait le risque d'effluents radioactifs qu'il aurait fallu traiter.

La méthode de déconstruction sous eau a été abandonnée pour une méthode sous air, utilisée aux Etats-Unis, en utilisant une méthode déjà été mise en œuvre en 1995 à Fort Saint-Vrain, dans le Colorado aux États-Unis.

Le démantèlement sous air, permet d'utiliser des outils télé opérés qui évitent d'exposer des intervenants à la radioactivité.  Les contraintes d'étanchéité à l'eau sont éliminées. La méthode sera expérimentée sur un premier caisson à Chinon. En attendant la préparation du démantèlement se poursuit. La radioactivité a déjà été éliminée à 98,9% du site. Les paries non nucléaires ont été démontées.
La phase finale de réhabilitation du site est prévue pour s'achever à l'horizon 2035. Les éléments démontés seront stockés dans le bâtiment ICEDA en cours d'achèvement.   La déconstruction du Bugey 1 aura un très faible impact radiologique sur l'environnement : les études démontrent qu'il sera 31 000 fois inférieur à la radioactivité naturelle en France (égale à 2,4 millisievert).

Le choix de la déconstruction méthodique est un choix de la filière nucléaire française, d'EDF. D'autres pays optent pour le maintien des installations dans lesquelles le combustible et les éléments irradiés, perdent doucement de leur radioactivité.  C'est le cas aux Etats-Unis, en Grande Bretagne et en Allemagne.





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Couvercle de la cuve de l’EPR : l’ASN pourrait valider les propositions d’AREVA

Après des contrôles par AREVA, et expertise de l’IRSN, l’Autorité de Sûreté Nucléaire devrait donner son feu vert pour valider la capacité du couvercle de la cuve du réacteur nucléaire de Flamanville. Fin 2014, Areva NP , branche d’AREVA en charge de la fabrication des composants nucléaires, a découvert une anomalie concernant la composition chimique […]


Contrôle tardif d’un capteur de mesure sur l’unité 5 de Bugey

Le 19 juin 2017, les équipes de la centrale de Bugey procèdent à des opérations de redémarrage de l’unité de production n°5, suite à un arrêt programmé pour maintenance. Lors de contrôles sur l’un des capteurs de pression de la vapeur situés à l’entrée de la turbine,  en zone non-nucléaire des installations, les résultats établissent […]


Centrale nucléaire de Saint-Alban : évènement générique de niveau 2

EDF a déclaré un Evènement de sûreté générique niveau 2 affectant plusieurs centrales dont celle de Saint-Alban. Cet événement est  lié à l’indisponibilité potentielle de sources électriques en cas de séisme, dans les centrales de 1300 MWe. Le 28 avril 2017, EDF avait déclaré un Événement significatif de sûreté «générique» de niveau 1 concernant le […]


Départ de feu à la centrale nucléaire du Bugey

À 15 h 24, ce lundi, un départ de feu sur la toiture d’un bâtiment de la tranche numéro 5 de la centrale nucléaire du Bugey a été signalé. À 18h45, le feu est éteint et une surveillance est en cours dans le bâtiment concerné. Aucun impact sur l’environnement n’a été constaté selon EDF, et […]


Centrale de Saint-Alban : un milliard de travaux pour le grand Carénage

La centrale nucléaire de Saint Alban réalise l’installation des diesels d’ultime secours destiné à pallier un manque d’alimentation électrique. L’investissement entre dans le cadre des travaux du Grand Carénage d’un montant d’un milliard d’euros pour la centrale iséroise. Fin des travaux en juillet 2018 pour l’unité  n° 2 et août 2018 pour l’unité n° 1. […]


Demande réduite en électricité : Saint-Alban 2 s’efface

L’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Saint-Alban a été reconnectée au réseau de distribution d’électricité  à 6h50 le mardi 30 mai. Elle avait été arrêtée samedi 27 mai à la demande du gestionnaire des moyens de production d’EDF. Cet arrêt a permis, dans un contexte de moindre demande d’électricité, d’équilibrer la production […]


Nucléaire: trois des cinq centrales suisses plus anciennes que Fessenheim

Les opposants français au nucléaire ont mis en avant la sortie progressive du nucléaire décidée par les citoyens suisses dimanche. Mais une information n’a pas été donnée: trois des cinq centrales nucléaires suisses sont bien plus anciennes que Fessenheim.


Saint-Alban 2 arrêtée pendant deux semaines pour s’adapter à la demande

L’unité de production n°2 de la Centrale nucléaire a été reconnectée au réseau de transport d’électricité ce lundi matin à 02h00. Le réacteur  avait été arrêté le samedi 29 avril à la demande du gestionnaire des moyens de production d’EDF. Cet arrêt a permis, dans un contexte de moindre demande d’électricité, d’équilibrer la production et […]


Mardi des Ingénieurs et scientifiques : la gestion des déchets priorité du nucléaire

Lors de la récente conférence Ingénieurs et scientifiques sur l’avenir du nucléaire, Nathalie Moncoffre directrice de recherche au CNSR, chercheuse à l’Institut de physique nucléaire de Lyon a rappelé comment les filières nucléaires ont mis la gestion des déchets.au centre de l’innovation L’industrie de l’énergie nucléaire procède depuis son origine en France à l’inverse d’autres […]


Mardis des Ingénieurs et Scientifiques-Enviscope : le nucléaire complémentaire des renouvelables pour Nicolas Février (SEPTEN)

Lors de la dernière conférence Ingénieurs et Scientifiques, Nicolas Février, directeur du SEPTEN (EDF)  a expliqué en quoi l’énergie nucléaire est une énergie complémentaire des énergies renouvelables. La demande mondiale d’énergie et d’électricité va croitre, notamment parce que 1,5 milliard de personnes n’ont pas d’accès à l’électricité a rappelé Nicolas Février, directeur du SEPTEN (Service […]


La centrale de Saint-Alban Saint-Maurice reconnectée au réseau

L’unité de production n°2 a été reconnectée au réseau de distribution d’électricité ce lundi matin à 5h30. Elle avait été arrêtée dimanche 9 avril à la demande du gestionnaire des moyens de production d’EDF. L’arrêt a permis, dans un contexte de moindre demande d’électricité, d’équilibrer la production et la consommation, et d’optimiser la gestion du […]


Fessenheim : Royal prend le décret pour la fermeture

Après le refus d’EDF d’engager la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, la ministre de l’environnement a prix le décret ordonnant l’arrêt de la centrale. Un arrêté signe par le premier ministre, publié au JO de ce dimanche indique que  » l’autorisation d’exploiter la centrale nucléaire de Fessenheim dont est titulaire la société EDF […]


Arrêt pour maintenance de Saint-Alban 2

Samedi 18 mars à 8h43, l’unité de production n°2 de Saint-Alban a été déconnectée du réseau de distribution électrique pour la réalisation d’une activité de maintenance programmée sur une vanne alimentant le groupe turbo-alternateur dans la partie non nucléaire des installations. Cette opération n’a aucun impact sur le sûreté de l’installation.  L’unité de production n°1 […]


Lydie Evrard nommée commissaire de l’Autorité de Sûreté Nucléaire

Par décret du Président de la République en date du 10 mars 2017, Lydie Evrard a été nommée membre du collège de l’Autorité de sûreté nucléaire au titre de membre désigné par le Président du Sénat, pour 6 ans. Elle remplace Philippe Jamet, dont le mandat a pris fin le 15 décembre 2016. Le collège […]


Saint-Alban : arrêt programmé de l’unité 1 pour visite décennale

Vendredi 17 février 2017 à 23h55, l’unité de production n°1 de la centrale de Saint-Alban (Isère)  a été déconnectée du réseau de transport d’électricité pour effectuer sa troisième visite décennale. Lors d’un arrêt programmé, rappelle la direction de la communication de la centrale, des travaux de maintenance courante sont réalisés et un tiers du combustible […]