Actualités

23% d’énergies renouvelable objectif impossible

La France n’atteindra pas en 2020, l’objectif ambitieux qu’elle s’est fixé de 23% d’énergies renouvelables.

On se gargarise des trois 20% fixés comme objectif par l’Europe en 2020: 20% de réduction de la consommation d’énergie, 20% de réduction des émissions de gaz à effet de serre et 20% puis 23% d’énergies renouvelables.

La Cour des Comptes a une fois de plus jeté une lumière crue sur la réalité. Elle a rappelé qu’en ” 2011, la trajectoire que la France s’est fixée était presque respectée. La proportion d’énergies renouvelables (13,1 %) était supérieure à la moyenne des pays de l’Union européenne.

À l’exception de l’hydroélectricité, les productions supplémentaires à réaliser dans la plupart des filières sont très importantes. Or, des retards ont déjà été enregistrés en 2011. Le
prolongement de cette tendance rend donc les objectifs globaux à 2020 difficiles à atteindre (1) .

L’objectif de 23 % en 2020 sera néanmoins difficile à atteindre, car l’effort à consentir entre 2012 et 2020 doit être beaucoup plus important que celui accompli entre 2005 et 2011. La production supplémentaire de chaleur et d’électricité renouvelables devra être six à sept fois supérieure à celle déjà réalisée.

Or, on oublie souvent que le niveau élevé de production d’électricité renouvelable hydraulique n’a pas été atteint en dix ans ou quinze ans. C’est le résultat de plus d’un siècle d’équipements de barrages qui a permis d’atteindre seulement 11% d’électricité verte.

Pour doubler la capacité en électricité hydraulique, dix ans ne suffiront pas avec des capacités de production en quasi stagnation.

Pour l’électricité éolienne, une progression de 18 % par an pendant 12 ans, n’est pas très raisonnable. 

Pour l’électricité photovoltaïque, la production était de 1,8 TWh en 2011 avec une puissance installée de 2 540 MW en fin d’année (1.020 MW fin 2010), mais en 2012, le marché est plat. La production de 46,8 TWh en 2025 correspond à une puissance installée de 45 000 MW, soit 17,7 fois plus et une progression de 27 % par an pendant 12 ans, dans le scénaio Négawatt. On est loin du compte.

Il faut espérer que la prochaine loi sur la transition énergétique n’accouchera  pas seulement de mesures politiciennes mais de mesures incitant les consommateurs à s’engager résolument dans la transition énergétique. Y compris en faisant des sacrifices sur d’autres postes de la consommation et sur leurs comportements. Mais ce sont aussi l’Etat et les Collectivités qui devront faire des choix drastiques dans leurs dépenses de fonctionnement ( subventions aux associations, communication, effectifs) pour concentrer leurs moyens sur la transition énergétique.

michel.deprost@enviscope.com

1)  Adopté lors du Conseil européen du 12 décembre 2008, ce plan d’action doit permettre à l’UE d’atteindre d’ici 2020 le triple objectif qu’elle s’était fixé en 2007: réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à leurs niveaux de 1990, porter la part des énergies renouvelables à 20% de la consommation et réaliser 20% d’économies d’énergie.

VOIR AUSSI