1. Accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Mobilité
  6. /
  7. Lyon Saint-Exupéry: les passagers...

Lyon Saint-Exupéry: les passagers peuvent compenser leurs émissions de CO2

Un particulier, une entreprise ou collectivité peut compenser volontairement les émissions de carbone dont il est responsable en finançant une action de plantation d’arbres par exemple, qui sont des puits de carbone. L’idée est de calculer l’équivalent carbone, par exemple pour un déplacement, et de déterminer un coût de compensation. L’argent réunis par un prestataire sert à financer des projets dans des pays en voie de développement. Un voyageur peut participer, par exemple, au financement d’installation d’énergies renouvelables ou de


reforestation.



Plusieurs compagnies aériennes proposent ce service: Air France KLM, British Airways, easyJet, Delta Airlines. La compensation est parfois perçue comme un droit de polluer. Les responsables de l’aéroport la présente comme un geste permettant de financer des projets de solidarité internationale qui visent à lutter contre le réchauffement et qui ne verraient pas le jour sans ce mécanisme.



En 2007, environ 104 tonnes de CO2 ont été enregistrées pour les déplacements professionnels en avion du personnel des aéroports de Lyon. A partir de 2008, les émissions dues aux déplacements effectués en avion pour raison professionnelle seront intégralement compensées.


L’Aéroport Lyon-Saint Exupéry veut proposer aux clients cette démarche en mettant à leur disposition sur le site un calculateur leur permettant de connaître les émissions liées à un


voyage et la possibilité d’effectuer un don en ligne destiné à financer un projet de


compensation de CO2 dans un pays en voie de développement.


A ce titre, une étude sera réalisée pour définir les modalités et choisir un partenaire qui respecte la récente charte de l’ADEME pour la compensation carbone.



www.lyon.aeroport.fr

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Métropole de Lyon : l’exécutif développe une politique hors-sol en matière d’innovation

Dans un texte intitulé "la folle semaine de Bruno Bernard ou l’ascension fulgurante d’une politique économique hors-sol", Louis Pelaez, élu du groupe Inventons la Métropole de demain(1), opposition centriste à la Métropole de Lyon, critique des décisions de la majorité...

Mag2lyon numéro 163

NEWSLETTER

Rececevez réguliérement par mail nos dernier articles publiés

Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.