Environnement

Ambroisie : un insecte pour lutter contre la plante invasive

Le dernier numéro en date de la Lettre de l’AFEDA (Association Française pour l’Etude Des Ambroisies) signale l’existence d’une nouvelle solution, biologique pour lutter contre l’ambroisie, l’insecte Ophraella communa.

La lettre de l’Afeda signale deux articles (afeda flash info N°23 ) récents de la même équipe du programme SMARTER (Sustainable management of Ambrosia artemisiifolia in Europe), une action COST (European Cooperation in Science and Technology), font le point en 2014. En 2013 les concentrations journalières de pollen d’Ambrosia dans l’atmosphère ont chuté dans la région lombarde autour de Milan, ceci a persévéré en 2014.

Cette évolution a été corrélée avec celle des pollens de Cannabaceae et Urticaceae et avec les paramètres météorologiques. Cependant, selon ces chercheurs, si les conditions météorologiques, précipitations et températures, étaient moins favorables à l’ambroisie pour cette période, l’importance de la chute des taux de ces pollens pour ces deux années ne peut s’expliquer que par la présence « ajoutée » dOphraella communa, un insecte ravageur des ambroisies.

L’ insecte, originaire d’Amérique du Nord peut se reproduire à raison de 3 à 4 générations par année, une seule femelle pouvant produire plus de 2 700 œufs. Les larves et les adultes mangent des feuilles d’ambroisie, également des axes contenant à maturité les fleurs mâles donc les grains de pollen allergisants. Selon la carte de répartition fournie par les auteurs, l’insecte semble s’implanter durablement dans la région lombarde et montre une expansion qui semble rapide. Si Ophraella communa réunit  beaucoup d’atouts il peut  apparemment se nourrir d’autre plantes, tel le tournesol, d’autres Heliantheae.

VOIR AUSSI