Mobilité

ANCRE Transports

Un quart de la consommation mondiale d’énergie, presque autant des émissions de CO2 et une dépendance quasi-exclusive au pétrole : les transports sont l’un des paramètres majeurs de l’équation énergétique mondiale. Les travaux de l’ANCRE ont couvert ce domaine par une approche à la fois sectorielle et transversale.

La priorité a été donnée dans un premier temps au transport routier, les autres secteurs faisant déjà l’objet d’études par d’autres structures – le CORAC* pour l’aviation, le Grenelle de la mer pour le transport maritime et fluvial – ou n’ayant pas suffisamment clarifié leurs attentes vis-à-vis de la recherche publique (transport ferroviaire).

Les verrous

Dans le domaine du transport routier, l’électrification totale ou partielle des véhicules offre un fort potentiel d’amélioration de la consommation et des émissions mais se heurte à de nombreux verrous : architectures, motorisations hybrides et électriques, optimisation des motorisations thermiques, carburants conventionnels et alternatifs, stockage de l’électri­cité, stratégies de contrôle et de gestion d’énergie, etc.

En ce qui concerne le transport aérien, les programmes de recherche sont déjà fortement structurés. Les efforts de l’ANCRE se concentrent donc sur les synergies possibles avec ces réflexions ou, à plus long terme, sur des domaines encore peu couverts (nouvelles archi­tectures d’aéronefs) ou pouvant être traités de façon transversale (carburants alternatifs, électrification des systèmes de propulsion et des appareils, etc.).

Quant au secteur ferroviaire, s’il est à l’heure actuelle le mode de transport le plus économe, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, ainsi que le dévelop­pement de composants avancés en électrotechnique de puissance, pourraient en améliorer encore les performances.

Enfin, le transport maritime et fluvial étant momentanément écarté des réflexions de l’ANCRE, deux derniers verrous font l’objet d’une attention particulière car leurs retombées concernent plusieurs modes de transport : l’allègement et l’aérodynamique des structures d’une part, l’efficacité énergétique des systèmes de transport d’autre part.

* Conseil pour la recherche aéronautique civile.

Les programmes proposés

Transport routier :

Système véhicule et motorisations

L’objectif du programme est de réaliser un démonstrateur de véhicule décarboné, com­municant et particulièrement économe. Les principaux verrous seront adressés : architec­tures, carburants, motorisations thermiques, hybrides et électriques, stockage de l’électri­cité, piles à combustible, utilisation des tech­nologies de l’information et de la communi­cation pour améliorer l’efficacité énergétique des motorisations et véhicules. Voir zoom sur

Systèmes de stockage d’électricité

Ce programme couvrira les aspects matériaux et architectures, longévité, sécurité et coût des batteries, gestion électronique de l’éner­gie, réseaux et stations de charge.

Piles à combustible

La pile à combustible a atteint un bon niveau de maturité. Il est maintenant indispensable de passer à une phase de démonstration et de déploiement, tout en poursuivant des tra­vaux de recherche plus fondamentaux, visant à l’amélioration de la durée de vie et de la fia­bilité des piles et à l’émergence de matériaux et de systèmes compétitifs économiquement.

Impact des véhicules électriques et hybrides sur la sécurité routière

Des expérimentations permettront d’évaluer les conditions d’une utilisation sécuritaire des véhicules électriques et hybrides, tant au niveau des composants que du comportement des conducteurs.

Transport aérien :

Carburants alternatifs

Ce programme vise à valider des formulations de carburants répondant aux contraintes de l’aéronautique et à développer des outils embarqués de diagnostic.

Systèmes de propulsion

Les axes de recherche porteront sur la motori­sation et sur l’électronique de puissance.

Transport ferroviaire :

Technologies de l’information et de la communication

Les recherches porteront sur la sécurité et la fiabilité des systèmes de communication embarqués, la maintenance des infrastructures et les modes d’exploitation pour l’optimisa­tion de l’énergie.

Programmes transverses :

Allègement des véhicules

Le programme s’intéressera aux matériaux, aux composants et au contrôle des écoulements.

Modélisation, gestion du trafic et information multimodale

Bases de données et plateformes numériques seront enrichies par l’apport des sciences hu­maines et sociales.

Évaluation économique, sociale et environ­nementale des systèmes de transport

Il s’agit de mettre au point des méthodologies d’évaluation multicritères.

Animateur : Jean DELSEY – IFSTTAR

Co-animateurs : Eric LEMAITRE – CEA/DRT-Paris

Philippe PINCHON – IFP Energies nouvelles

Entités de recherche associées : CNRS, CNRS/CNAM, CSTB, IFP Energies nou­velles, IEMM, INERIS, INPL, INRETS, ONERA

Industriel associé : Renault Trucks

Pôles de compétitivité associés : Astech, ID4CAR, iTrans, Mov’eo, System@tic, Véhicule du futur

Autre : CCI Lyon

VOIR AUSSI