Construction et aménagement

André Mounier: “L’Euro 2016, argument ultime pour lancer l’appel d’offre de l’A45”

L’annonce que la France organisera l’Euro de foot 2016 a réjoui fortement le président de la CCI de Saint-Etienne/Montbrison, André Mounier, même si sur les douze villes actuellement pré-sélectionnées, dont Saint-Etienne fait partie, il n’en restera finalement que neuf à terme pour accueillir les matches internationaux. Pour André Mounier, “L’Euro 2016 est une chance exceptionnelle que Saint-Etienne doit savoir saisir et constitue une excellente nouvelle économique pour notre pays et tout particulièrement pour Saint-Etienne. Saint-Etienne et toutes ses forces vives doivent absolument se battre pour faire partie des neuf villes qui accueilleront les matchs majeurs. Cela représente en effet un immense enjeu pour accélérer le développement du centre-ville et pour accroître le marketing territorial, c’est à dire la communication offensive sur nos atouts et nos savoir-faire.”

Et l’élu qui mène depuis son élection à la CCI, une campagne acharnée pour le lancement du chantier de l’autoroute A45 qui devrait relier Saint-Etienne à Lyon via le plateau de Mornant et Pierre Bénite, voit dans le choix de la France un argument décisif dans ce sens. Il n’a peut-être pas tord quand on sait qu’il avait fallu attendre la perspective de la coupe du monde de foot à Saint-Etienne en 1998 pour que l’Etat se décide à rénover la vieille autoroute A47 dans sa partie la plus vétuste, entre Saint-Etienne et Saint-Chamond. Ces travaux jugés alors impossibles depuis des années, avaient été réalisés en deux ans, payés il est vrai par un Etat qui n’était pas encore “en faillite” à l’époque. Aujourd’hui les temps ont changé, et c’est le privé qui devrait construire la future A45 à péage, déclarée d’utilité publique en juillet 2008. Mais depuis cette date le ministre en charge des autoroutes, Jean-Louis Borloo, également ministre de l’écologie, n’a toujours pas lancé l’appel d’offre pour désigner un concessionnaire.Reste que même s’il le faisait dès maintenant, compte tenu de l’ampleur de ce chantier estimé à plus d’un milliard d’euros, il n’est pas sûr que l’A45 pourrait être opérationnelle en 2016…

Mais André Mounier en est convaincu: “l’accueil de l’Euro constituera enfin l’ultime argument, s’il en est, pour lancer sans plus tarder l’appel d’offre à concession de l’A45. Comme elle l’a fait à l’occasion des dernières coupes du monde de football et de rugby accueillies en France, la CCI de Saint Etienne/Montbrison s’impliquera alors totalement au service du rayonnement international des entreprises de Saint-Etienne et de la Loire.”

VOIR AUSSI