Environnement

Plan apiculture: le secteur de la protection des plantes s’engage aussi

L’UIPP (Union des Industries de la Protection des Plantes) et ses adhérents accueillent favorablement la mise en place de ce plan et saluent son approche globale ” qui permettra à tous les acteurs impliqués dans une agriculture durable de travailler ensemble, en confiance, à la recherche de solutions satisfaisantes pour toutes les parties prenantes
 Le plan identifie quatre chantiers: professionnaliser la filière apicole, Améliorer l’état sanitaire des cheptels, Développer une biodiversité nécessaire à l’apiculture, limitation des “éventuels” “impacts des pesticides. L’UIPP  est impliquée dans les trois derniers chantiers.
Jean-Charles Bocquet, Directeur Général de l’UIPP, a rappelé que les adhérents de l’Union recherchent des solutions contre les parasites des abeilles comme l’acarien varroa et les grands prédateurs comme le frelon asiatique.

Dans le domaine phytopharmaceutique, les entreprisesde l’UIPP mettent sur le marché ” des produits
de plus en plus ciblés vis-à-vis des bio agresseurs et de plus en plus respectueux des insectes utiles, comme les abeilles. Les formulations adaptées et la protection des semences par enrobage contribuent aussi à diminuer les expositions des abeilles.”
Certains adhérents de l’UIPP  aident les agriculteurs à mettre en place des couverts à intérêt apicole. En 2012, plus de 5 000 ha de jachères apicoles et plus de 2 800 ha d’inter-cultures à intérêt apicole ont été ensemencés en France.

Pour l’UIPP, ” la réussite d’un tel plan ne passera toutefois que par un travail collectif et multi-partenarial, basé sur le respect et la compréhension de tous les acteurs impliqués. Seule cette approche globale et collective conduira à une relance efficace de l’apiculture.

VOIR AUSSI