Construction et aménagement

Auto réhabilitation accompagnée : une diversification du marché pour entretenir le patrimoine

Auto réhabilitation accompagnée : une diversification du marché pour entretenir le patrimoine

L’auto rénovation accompagnée ( ARA) , par des associations et des artisans permet en particulier à des  familles confrontées à des difficultés d’améliorer leur habitat, notamment sur le plan de l’énergie. L’auto rénovation accompagnée, contribue à l’amélioration du patrimoine, dans tous les quartiers et ouvre le marché de personnes difficilement solvables aux entreprises.

Cet habitant d’Oullins, qui a témoigné vendredi lors des premières rencontres  (1) du Réseau Pluriel d’Accompagnement à l’auto réhabilitation (REPAAR) l’a bien expliqué. Son logement dans un quartier d’Oullins devenait insalubre et la vie était de plus en plus difficile pour ses enfants et lui. Pour cet autre témoin habitant en région parisienne, l’aménagement et l’extension de la maison familiale pour son épouse en situation de handicap, était hors de portée financière.  Et pour cette mère de famille venue d’un village de la Manche, la perte de son emploi rendait impossible la remise en état de sa maison.

Ces trois personnes, comme un couple habitants Rouen sans difficultés financières, n’auraient pu faire évoluer leur environnement et entreprendre des travaux d’envergure sans l’auto-rénovation accompagnée.  Un accompagnement qui a fait bien plus que mettre à niveau des logements. Il a ressuscité une maison, métamorphosé des logements et fait revivre des familles où le bonheur quotidien et la fierté sont revenus.

Le principe de l’auto réhabilitation accompagnée est simple. Des personnes exprimant le besoin de faire évoluer leur cadre de vie, sans en avoir les moyens, font appel à des associations spécialisées dans l’accompagnement. C’est le cas l’Association nationale des Compagnons Bâtisseurs, cheville ouvrière de ces premières rencontres nationales. Les associations aient à monter des dossiers d’aides financières, aide à planifier les travaux, accompagnent. C’est le rôle de l’association Oïkos, basée en région lyonnaise a rappelé Sabine Freytag, architecte de profession, co présidente de l’association créée il y a plus de in ans.

Elles mettent en relations avec des artisans et des entreprises du bâtiment. L’attitude des entreprises du secteur du bâtiment vis à vis de l’auto rénovation accompagnée est plutôt,  réservée, voir hostile au niveau de la Fédération nationale du Bâtiment et de la Capeb. L’auto réhabilitation peut poser en effet divers problèmes si elle n’est pas rigoureusement encadrée: problème de qualité, de travail dissimulé, concurrence déloyale, captation de marchés.

Mais en régions, sur le terrain, l’auto-réhabilitation accompagnée est perçue de manière plus pragmatique et plus ouverte par de nombreux artisans, explique Hervé Thibaud, de l’Association Nationale des Compagnons Bâtisseurs, à Lyon. De nombreux artisans sont sensibles aux réalités sociales. Ils sont désireux de transmettre leur savoir faire, de valoriser leur compétentes L’auto réhabilitation permet aussi d’ouvrir des marchés non solvables, de forme des consommateurs plus respectueux des qualités des professionnels. Bref, l’auto-réhabilitation accompagnée qui ne représente qu’un pour, cent du marché ne pénalise pas ce dernier, elle l’ouvre au contraire.

  1. Michel Deprost a animé cette première journée de rencontres dans le cadre d’une prestation pour le Compagnons Batisseurs

VOIR AUSSI