Science

Axel One : un pas décisif vers des matériaux nanoporeux à coûts réduits

Axel One : un pas décisif vers des matériaux nanoporeux à coûts réduits

Les matériaux nanoporeux permettent une meilleure compression de gaz pour en faciliter le stockage, des solutions de refroidissement pour les data center ou les bâtiments, une  purification de l’air plus efficace. En 2018, Axel One a participé à un projet européen qui a  permis de développer deux procédés de synthèse à l’échelle pré-industrielle. Un coût moindre rend possible des applications plus nombreuses.

Le pilote d’atomisation,10 mète de hauteur, qui permet de produire des matériaux nanoporeux ( photo Axel one)

La plate forme Axel’One matériaux a pu apporter une contribution majeure. Aujourd’hui, la disponibilité des MOF (« Metal-Organic Frameworks ») à l’échelle pilote laisse entrevoir des applications de masse pour  le refroidissement des datas center, la purification de l’air, le stockage du gaz naturel ou de l’hydrogène pour les véhicules. David Farrusseng, directeur de recherche CNRS et coordinateur du projet ProDIA, précise : “le projet ProDIA est une vraie réussite dans le milieu de l’innovation.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !