Actualités

Axelera : vendre l’innovation en chimie-environnement à l’international

Créé en 2005, pôle de compétitivité Axelera accentue son soutien aux projets porteurs de produits, source de développement international.

Bientôt dix ans après sa création, Axelera ne peut afficher des indicateurs simples pour ses performances. Dans six mois, pour l’anniversaire du pôle, Bruno Allenet, président promet des indicateurs synthétiques convaincants.

En attendant, Axelera a affiché lors de sa conférence de presse tenue sur Pollutec, des résultats toujours en progression. Le Pôle a dépassé le cap des 300 adhérents, en progression de 42 entreprises en une année. Le dynamisme attire de plus en plus d’entreprises, surtout des PME présentes dans la gouvernance même du pôle. Le pôle attire les entreprises en quête d’innovation, soucieuses de renouveler leurs marchés. Condat, créée il y a 160 ans dans le secteur des huiles,  en pointe pour ses lubrifiants de haute technologie, spécialiste de lubrification des tunneliers, propose des solutions de dépollution des sols !

Axelera aide à faire naitre des jeunes pousses, surtout dans ces plates formes Axel One, dans la plate-forme dédiée aux procédés innovants comme dans la plate forme dédiée aux matériaux innovants, basées dans la vallée de la Chimie.

Tout un tissu d’entreprises reliées par des coopérations grandit, se renforce. Nouvelles sources d’énergie, valorisation du CO2, nouvelles molécules, ingénierie, dépollution : Axelera invente tout azimuts, dans cinq directions :  matières premières renouvelables, usine éco-efficiente, matériaux et produits pour les filières industrielles, recyclage et recyclabilité, préservation et restauration des espaces naturels et urbains.

Plus de 200 projets

En presque 10 ans, Axelera a suscité plus de 200 projets associant entreprises et laboratoires. Des projets ont apporté des solutions pour mieux connaitre le gisement des plastiques issus des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE). La plate-forme Sita située à Saint-Fons emploie déjà 15 de ses soixante salariés au traitement des plastiques de DEEE. “Cette innovation a vocation à être étendue“, confirme Bruno Allenet.

Ce potentiel a vocation à être vendu à l’international. Axelera a noué des liens avec des pôles en Europe, étudie le marché suisse, a passé un accord avec l’Office Chérifien des Phosphates au Maroc, cherche à s’implanter au Brésil. Le pôle a un pied en Chine. Pour y emmener ses entreprises. Les Chinois découvrent l’intérêt de l’ingénierie, se réjouit Anthony Ruiz, directeur fondateur d’Inevo, qui aide à concevoir des machines destinées à fabriquer des produits innovants.

michel.deprost@enviscope.com

 

 

 

VOIR AUSSI