Bioéconomie

Biodiversité et santé: un droit de réponse des organisateurs

A la suite de notre éditorial mentionnant l’absence de représentants du monde agricole lors de cette rencontre, les organisateurs tiennent à réagir par le texte suivant:

L’ensemble des organisateurs et participants du colloque santé et biodiversité des 27 et 28 octobre à VetAgroSup ont été surpris de la parution, ce jour, de votre article “Biodiversité et santé, pas d’avancée sans l’agriculture”.

En effet, les instances agricoles nationales et régionales ont été informées de la tenue de ce colloque qui était ouvert à tous. Par ailleurs, plusieurs représentants du monde agricole étaient présents et sont intervenus. On peut citer par exemple M. Jean-Luc Angot du ministère de l’agriculture ou encore Guy Riba, agronome, ancien directeur délégué à la recherche de l’INRA ainsi qu’un agriculteur de terrain qui a témoigné de son expérience : Jean-François Sarreau, président de l’Institut de l’agriculture durable. Vous trouverez toutes ces informations ainsi que les premières interventions en ligne sur le site internet dédié : http://sante-biodiversite.vetagro-sup.fr/

 

Note de la rédaction d’Enviscope.com: nous confirmons que,  comme nous l’avons écrit, les organisations agricoles régionales n’ontt pas été invitées à s’associer, (et informées) à cette manifestation qui pourtant intéresse au premier plan l’agriculture et l’élevage dont les débats ont largement fait état. e même peut-on ajouter les points suivants. Le monde de la chasse, au premier rang avec le monde vétérinaire, avec avec l’ONCFS, pour le suivi de la faune sauvage et les entreprises des secteurs de la santé animale et de la santé des plantes, largement implantées en région lyonnaise, n’ont pas été associées, voire informées de cette rencontre.

VOIR AUSSI