Rhône

Biogaz : nouvelle formation de technicien maintenance pour une filière d’avenir

La filière biogaz devrait créer 10 000 emplois dans les cinq ans qui viennent en France. Les entreprises manquent de main d’œuvre. L’Institut des ressources industrielles, à Lyon, a lancé une nouvelle formation de Technicien.ne de maintenance biogaz pour répondre à la demande.

FFormation Biogaz à l'Institut des Ressources industrielles de Lyon
Lancement de la nouvelle formation de technicien.ne de maintenance biogaz à l’Institut des Ressources industrielles de Lyon. ©M.Deprost

Le secteur du biogaz se développe rapidement, comme d’autres secteurs de la filière gaz, qui inclut l’hydrogène. Le biogaz peut être produit par méthanisation de déchets verts, ou par pyrogazéification, procédé qui permet de produire du gaz à partir de matière ligneuse sèche.

La méthanisation se développe rapidement a rappelé le11 septembre Didier Saussier, président de l’Association française du gaz Auvergne-Rhône-Alpes (AFG AuRA). Ce développement appelle une main d’œuvre compétente pour installer les méthaniseurs, les entretenir, gérer les installations d’injection dans le réseau de gaz.

L’Institut des ressources industrielles (IRI) de Lyon, très engagé dans les formations par alternance (900 alternants), veille à la satisfaction des besoins des entreprises et collectivités. Il a mis au point à un rythme accéléré cette nouvelle formation, qui s’adresse à des jeunes et à des adultes en reconversion, puisque les membres de la promotion ont de 20 à 52 ans.

La première promotion a eu pour marraine Emeline Baume, première vice-présidente de la Métropole de Lyon, qui a rappelé l’importance du développement de la filière des énergies renouvelables, pour répondre aux besoins en termes de consommation d’énergie, mais aussi pour fournir à l’agriculture de nouvelles voies de valorisation.

16 mois de formation

La formation qui a commencé à l’IRI durera 16 mois. Elle se déroulera à raison de trois semaines en entreprise, pour une semaine de formation à l’IRI. Un quart des heures de cours seront consacrées au biogaz, d’où est issu, après épuration, le biométhane injectable dans le réseau, pour les mêmes usages que le gaz naturel d’origine fossile.

A l’IRI, les personnes en formation pourront travailler sur des équipements performants, en suivant des parcours très individualisés. Ils auront une vision globale du métier du gaz, tout en acquérant des connaissances en mécaniques, électricité, automatismes, afin de s’insérer dans des équipes sur des chantiers, ou des unités de production.

Le diplôme de technicien.ne supérieur.e de maintenance industrielle (niveau bac + 2) est reconnu par le ministère du Travail. Il répond à des besoins essentiels des exploitants. Le fonctionnement des installations nécessite la présence et l’intervention de professionnels capables d’anticiper les incidents, de détecter les pannes, de réparer rapidement tout en respectant les consignes de sécurité.

VOIR AUSSI