Science

Bioraffinerie : la collaboration de microorganismes facilite la transformation de la cellulose

Bioraffinerie : la collaboration de microorganismes facilite la transformation de la cellulose

La cellulose des plantes non comestibles est une alternative prometteuse au pétrole. Des scientifiques de l’EPFL, de l’Université de Cambridge et de l’Université des sciences appliquées de Berne ont développé une plateforme où plusieurs espèces de microorganismes jouent des rôles complémentaires dans la transformation de ce matériau très abondant dans le règne végétal.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI