Actualités

Marie Christine Blandin ( sénateur,Vert): on ment aux Parlementaires

Marie Blandin, Sénatrice du Nord (Les Verts), membre de l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques, considère que la filière de production, de recherche, de gestion des déchets et de contrôle, a doublement et gravement failli à ses obligations légales de transparence, condition élémentaire de la sécurité et du suivi par le Parlement des stratégies, des choix, et des éventuels incidents.


Les Commissions parlementaires et l’OPECST auditionnent régulièrement le CEA, EDF, AREVA, l’ANDRA, l’ASN, l’IRSN, la CNE. On leur a menti, sauf à penser que ceux qui venaient s’exprimer ne connaissaient pas leur sujet. Ni les incertitudes sur les quantités de plutonium dans les boites de manutention de Cadarache (allant de 7 kilogrammes à 39 kilogrammes, alors que le seuil critique de cette masse si elle était rassemblée est de 11


kilogrammes), ni l’exportation massive de déchets nucléaires (uranium) pour stockage et retraitement vers la Sibérie, n’ont été signalés par ces organismes. Seul l’IRSN nous a récemment et correctement informé sur l’incident de Cadarache.


Il est de la responsabilité de Monsieur Borloo de garantir aux citoyens et aux parlementaires la bonne maîtrise des processus et la fiabilité des données affichées dans le PNGMDR (Plan National de Gestion des Matières et Déchets Radioactifs). Force est de constater qu’aujourd’hui, la mission n’est pas remplie.”



Les titres et chapeau sont de la rédaction d’Enviscope.


VOIR AUSSI