Environnement

La reconquête des berges du lac du Bourget avec l’inauguration du secteur des Séselets

Samedi 27 juin ont été inaugurés les aménagements du secteur de Séselets qui livre aux modes de transports doux, un nouveau linéaire du berges du plus grand lac naturel de France. Le chantier a été inauguré par Hervé Gaymard, Président du Conseil général, Jean-Pierre Vial, vice-président, Jean-Jack Queyranne, Président du Conseil régional, et Dominique Dord, député de la circonscription.


Ces travaux sont une étape importante du projet Grand Lac engagé en 2000 pour l’aménagement et le développement durable du bassin versant du lac du Bourget (Savoie).


L’opération la plus emblématique du projet Grand Lac, réalisée par le Conseil général de la Savoie, est l’aménagement des berges le long de la RD 1201 entre Viviers-du-Lac et Tresserve. Le coût global de l’opération s’élève à 25 millions € financés de la manière suivante : Conseil général de la Savoie : 15 millions €: Etat au titre du Contrat de projet Etat-Région et Fonds d’Aménagement du Territoire: 5 millions € et Région Rhône-Alpes : 5 millions € . L’aménagement représente au total 55 000 m3 de remblais, dont 11 000 issus des déblais, 16 500 m3 d’enrochements, 250 m2 de pontons, 25 000 m2 d’enrobé phonique.



Trois ans de travaux surla rive orientale



Les travaux se sont échelonnés entre 2006 et 2009 avec un double objectifs. Les travaux ont visé à sécuriser la départementale 1201 qui reçoit 25 000 véhicules par jour, sur 5 kilomètres entre le giratoire des 4 chemins à Viviers-du-Lac et l’entrée sud d’Aix-les-Bains. L’aménagement a consisté à briser le tracé linéaire et les possibilités de dépassements qui favorisent les vitesses excessives et les accidents. Le deuxième objectif a été de reconquérir les berges pour préserver l’écosystème, améliorer le paysage et faciliter les accès au lac pour les activités de loisirs dans de conditions de confort améliorées : sécurité, bruit, etc.



Un chemin à fleur d’eau



L’aménagement des Séselets pour un montant de 11 M€ a consisté à créer un chemin “à fleur d’eau” en contrebas de la route, complété par la réalisation d’un cap paysager qui avance dans le lac. L’ensemble permet de développer la faune et la flore avec de nouvelles roselières à l’abri du cap, et redonne aux berges leur caractère naturel. Le cap a réalisé en privilégiant la réutilisation des matériaux provenant de carrière (30 000 m3), est aujourd’hui en herbe et offre un espace de 7 000 m2.



Le dévoiement de la route sur 300 mètres environ pour l’éloigner des berges a permis de briser la linéarité du parcours et de favoriser une diminution de la vitesse. La séparation


des voies par un terre-plein central végétalisé et l’implantation d’un carrefour giratoire Chemin du Lac à Tresserve contribuent à la sécurisation. Un enrobé phonique permet, comme pour Le Lido et Terre- Nue, inauguré en 2008, d’atténuer sensiblement le bruit des véhicules. La circulation est aujourd’hui apaisée et l’automobiliste peut apprécier le paysage dans un secteur qui aurait pu devenir une quasi-autoroute!



Accès aux berges



Deux escaliers accessibles depuis la RD 1201 situés aux points d’arrêt des bus spéciaux de la ligne des plages permettent d’accéder au chemin lacustre. Les pêcheurs peuvent rejoindre de nouveaux pontons. Des parkings vélos sont positionnés au pied de ces escaliers le long du chemin lacustre. Le stationnement est réorganisé autour de plusieurs zones de parking. Pour les cyclistes, la sécurité est confortée par la réalisation de bandes cyclables.



Sur le plan écologique, un bassin à macrophytes, semblable à ceux déjà réalisés aux


giratoires de Terre-Nue et du Lido, permet de piéger la pollution issue des eaux de ruissellement de la route avant rejet dans le lac. Pour réduire les coûts et la gêne aux usagers les réseaux d’eaux épurées, d’eaux usées et d’eau potable de la Communauté d’Agglomération du Lac du Bourget (CALB), situés dans les emprises de la RD 1201, ont été simultanément réhabilités.



Deux phases déjà réalisées



Deux phases des aménagements ont déjà été réalisées. De 2006 à 2008 les travaux ont concerné le hameau de Terre-Nue pour un montant de 4 M€, entre Terre-Nue et le Lido. En 2006 – 2007, sur la commune de Tresserve, l’aménagement a consisté à la refonte (6 millions d’euros) du parking et à la revalorisation de la plage du Lido rendue possible par le déplacement de la départementale. L’aménagement de la roselière de la rive du Poète (1 M€) a combiné la réalisation d’un remblai pour aménager le futur chemin lacustre et la restauration de la roselière de la rive du Poète le long de la RD 1201, sur environ 1 500 mètres, entre le Lido et l’hôtel “Le Tresserve”. L’opération, portée par le Conseil général en lien avec le Conservatoire du Patrimoine Naturel de la Savoie (CPNS) a permis de réinstaller dans leur milieu plus de 2 000 m2 de roseaux.


michel.deprost@enviscope.com


Pour en savoir plus sur le projet Grand Lac: http://www.cg73.fr/index.php?id=2747

VOIR AUSSI