Eau

Campagne de sécurité sur le Rhône

LOULOUTE LA LOUTRE
REPART EN CAMPAGNE LE LONG DU RHÔNE
Pour la 17e année consécutive, la Compagnie Nationale du Rhône mène sa
campagne estivale d’information et de sensibilisation sur les risques
encourus aux abords de ses barrages et centrales hydroélectriques. Avec de
nouveaux supports de communication, Louloute la loutre, relookée, relaye
les consignes de prudence pour la pratique des loisirs le long du fleuve
auprès d’un large public.
Informer des risques liés à l’activité des centrales hydroélectriques et
barrages
La Compagnie Nationale du Rhône produit de l’électricité grâce à la puissance du
fleuve dont elle a la concession. Elle exploite 19 barrages et centrales qui fournissent
le quart de l’hydroélectricité française.
Sur les berges, 500 panneaux fixes rappellent les risques encourus à proximité des
aménagements hydroélectriques.
En période estivale où l’affluence sur les berges est plus grande, la Compagnie
rappelle au plus grand nombre ses messages de prudence :
Même par beau temps, l’eau du Rhône peut monter très vite et recouvrir îles
et bancs de gravier. Pour une meilleure sécurité, restez sur les berges ; ne
vous aventurez pas dans le lit du Rhône.
Surveillez particulièrement les enfants au bord de l’eau car ils sont moins
conscients du danger.
Dès que l’eau monte, rejoignez immédiatement les berges, n’attendez pas.
Respectez la signalisation et les panneaux indiquant les zones balisées et
autorisées (vélo, baignade, pêche et loisirs nautiques).
Une nouvelle campagne lancée en 2013
Toujours portée par Louloute la loutre, la campagne d’information et de prévention
adopte cette année une nouvelle identité visuelle et se déploie sur une palette de
supports élargie, afin de renouveler l’attention des riverains et toucher le plus grand
nombre.
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
29
mai 2013
Contacts Presse
Anne Méry – Directeur de la Communication – 04 72 00 68 96 / a.mery@cnr.tm.fr
Marie-Cécile Grisard – Responsable des Relations Presse – 04 72 00 69 48 / m.grisard@cnr.tm.fr
Évocateurs du développement durable des territoires soutenus par la Compagnie,
des accessoires origami en papier kraft mettent en scène Louloute dans quatre
situations : à vélo sur la véloroute ViaRhôna, à la pêche, en canoë-kayak ou en
baignade.
Les quatre visuels, dotés du slogan « Attention, l’eau peut monter rapidement.
Parole de Louloute, respectez la signalisation », sont présents tout l’été, dans les
médias et sur des documents d’information distribués à un large public.
Les supports d’information
16 000 dépliants reprenant les messages de prudence et traduits en cinq
langues (français, anglais, espagnol, allemand et néerlandais) sont distribués de
fin juin à fin août de Génissiat à la Méditerranée.
11 000 livrets pédagogiques, des autocollants et des affiches sont diffusés
dans les mairies, associations, gendarmeries, bureaux de poste et sur les
berges.
Un nouveau site internet bilingue (www.cnr-louloutelaloutre.fr) propose à
travers plusieurs animations de comprendre les enjeux de sécurité et tester ses
connaissances.
L’ensemble des supports papier de la campagne comporte un flash code qui donne
un accès direct au site Internet de la campagne.
Une diffusion d’envergure
Les médias
La CNR diffusera ses messages de prudence dans toute la vallée du Rhône, à la
radio avec 4 250 spots diffusés du 27 juin au 25 août, dans la presse écrite
régionale y compris les hors-série d’été et sur les sites web de la presse
quotidienne régionale et des Pages Jaunes en juillet et en août.
Les chargés de prévention sur les berges
La CNR recrute et forme chaque année une quinzaine de chargés de prévention
qui sillonnent les berges, les bases de loisirs et camping pour aller à la rencontre
des vacanciers et riverains et distribuer documentation et goodies.
Les acteurs locaux
Présente aux côtés des collectivités et associations pour soutenir leurs projets de
développement, la CNR les associe à son opération estivale : courrier et diffusion
des supports de communication de la campagne auprès des grands prescripteurs
(mairies, offices de tourisme, écoles) ; lettre d’information aux Préfets des
régions et départements concernés.
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
29
mai 2013
Contacts Presse
Anne Méry – Directeur de la Communication – 04 72 00 68 96 / a.mery@cnr.tm.fr
Marie-Cécile Grisard – Responsable des Relations Presse – 04 72 00 69 48 / m.grisard@cnr.tm.fr
Les écoles
La Compagnie s’adresse également aux scolaires. De mars à juin, près de 1 000
enfants des écoles primaires riveraines bénéficient de la visite d’agents de la CNR
pour une présentation de l’entreprise, de ses missions et des dangers aux abords
des aménagements hydroélectriques. Les enfants reçoivent le livret
pédagogique ainsi que des autocollants, tee-shirts et goodies.
Participer à la valorisation du territoire rhodanien
Fortement ancrée dans la vallée du Rhône, la CNR participe activement à la
valorisation du fleuve et de son environnement dans le cadre de ses Missions
d’Intérêt Général, démarche volontaire qu’elle a engagée dès 2004 en faveur des
rhodaniens. Partenaire des collectivités et des associations, la Compagnie oeuvre
notamment à leurs côtés pour développer les loisirs et activités nautiques.
Mise en place de pontons de pêche accessibles aux personnes à mobilité réduite,
réalisation de haltes fluviales pour les paquebots à passagers, création de l’espace
Eaux Vives à Saint-Pierre de Boeuf, soutien à des événements sportifs (joutes, canoëkayak…)…,
contribution importante au projet ViaRhôna, véloroute qui reliera à terme
le Lac Léman à la Méditerranée,… les initiatives, menées par la Compagnie sont
nombreuses et contribuent à l’augmentation de la fréquentation.
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
29
mai 2013
Contacts Presse
Anne Méry – Directeur de la Communication – 04 72 00 68 96 / a.mery@cnr.tm.fr
Marie-Cécile Grisard – Responsable des Relations Presse – 04 72 00 69 48 / m.grisard@cnr.tm.fr
Quel est le risque ?
En situation normale d’exploitation, grâce au barrage, l’eau emprunte le canal de
dérivation et elle est turbinée par la centrale au fur et à mesure de son arrivée
puis restituée au Rhône par le canal de fuite, à l’aval de la centrale.
Des variations fréquentes du niveau d’eau se produisent, de manière lente et
d’amplitudes modérées, même en période de faible débit. Il faut toujours rester
prudent dans ces secteurs. Les panneaux jaunes sont là pour le rappeler. Par
ailleurs, un arrêté inter-préfectoral interdit d’accéder ou circuler dans une zone
de 100 mètres à l’aval immédiat des barrages et centrales.
Quelquefois, il arrive que les turbines soient arrêtées ou que le débit dépasse la
capacité de turbinage de la centrale : le barrage s’ouvre alors pour que l’eau
transite par le lit naturel du Rhône. Le débit au barrage augmente par paliers
successifs pour alerter les personnes présentes dans le lit du Vieux-Rhône. Par la
suite, le niveau de l’eau et la vitesse du courant peuvent s’élever de manière
importante : les personnes présentes sur les bancs de gravier, les îlots ou encore
les seuils, sont alors menacées.
Schéma d’un aménagement typ

VOIR AUSSI