Actualités

Canal de Jonage: La LPO du Rhône et EDF protègent les batraciens

La centrale électrique de CUSSET, en amont de Lyon, exploitée par EDF
La centrale électrique de CUSSET, en amont de Lyon, exploitée par EDF

EDF mène  un important chantier de confortement de la digue du canal de Jonage qui mène les eaux du Rhône dérivées par le barrage de JONS,  vers l’usine hydro-électrique de CUSSET, en amont de Lyon. Pour préserver les amphibiens l’entreprise s’est associée à la LPO du Rhône pour réaliser des pêches de sauvegarde de batraciens.

Le chantier de consiste à conforter la digue du canal de Jonage construit en 1899. Le canal de Jonage est limité en rive droite par une digue en remblai. Pour garantir et de pérenniser la sûreté de cette digue, EDF a mis en oeuvre un programme global de confortement. Le chantier
comprend la réalisation d’une paroi dans le corps de la digue par injection d’un coulis de ciment, la réfection du système de drainage, la mise en place d’une fibre optique pour renforcer la surveillance de la digue et le confortement de certaines zones du revêtement de l’ouvrage côté eau, afin de protéger les berges de l’érosion.
La première étape du chantier a permis en 2012 de réaliser la paroi sur une première zone, entre la centrale hydroélectrique de Cusset et la passerelle de Décines. Depuis janvier 2014, la réalisation de la paroi a commencé de la passerelle de Décines jusqu’au barrage de Jons. En parallèle, les travaux de réfection du système de drainage, la pose de la fibre optique et le confortement ponctuel de certaines
zones du revêtement côté eau seront réalisés sur toute la longueur de la digue.

Pour protéger la faune aquatique du secteur, EDF et la LPO du Rhône ont réalisé plusieurs pêches de sauvegarde de différents amphibiens, dont la dernière le 24 avril. Pas moins de 4265 amphibiens ont été capturés : 3725 tritons palmés, 56 tritons alpestres et 484 grenouilles vertes. Les amphibiens ont été relâchés dans des mares réalisées cet automne, dans l’objectif de recréer un habitat adapté. Ces mares feront l’objet d’un suivi par la LPO du Rhône pour vérifier leur bonne colonisation par les espèces relâchées.
D’autres mesures sont prévues pour préserver la biodiversité parmi lesquelles la création d’un hectare de roselières et la mise en place d’un plan de gestion de 4 hectares de roselières existantes. EDF travaille également en lien avec le Grand Parc Miribel Jonage, son partenaire de longue date, pour la mise en oeuvre et le suivi de certaines de ces actions.
En raison des risques liés au chantier (circulation d’engins, zones de ciment frais, tranchées de plusieurs mètres de profondeur), l’accès à la digue (chemin de halage) est interdit, y compris aux piétons et vélos, pour toute la durée des travaux.

Centrale hydroélectrique de Cusset © EDF – Patrice Dhumes

VOIR AUSSI