Économie circulaire

Caoutchoucs, plastiques, composites : Elastopôle et Plastipolis créent le pôle de compétivité Polymeris

Vendredi 18 décembre, les assemblées générales d’Elastopole et de Plastipolis ont acté la création de Polymeris, pôle de compétitivité des caoutchoucs, plastiques et composites.

Joël Viry, président du nouveau pôle Polymeris.©Polymeris

La fusion des pôles de compétitivité Elastopole et Plastipolis, décidée lors des assemblées générales des deux associations, est devenue effective au 31 décembre. Joël Viry et René Regault, respectivement présidents de Plastipolis et d’Elastopole, ont exprimé leurs « grande satisfaction que le projet conçu ces derniers mois voit enfin le jour et permette la mise en œuvre de la feuille de route et du plan d’actions conçus au profit des entreprises des secteurs des caoutchoucs, de la plasturgie et des composites ».

Polymeris devient le référent national de l’innovation des industries des caoutchoucs, plastiques & composites. L’objectif est de permettre à la France, à ses régions et à ses entreprises d’atteindre l’excellence dans les technologies et domaines d’applications, en s’inscrivant dans une ambition européenne plus marquée. Le projet de Polymeris inclut pour les caoutchoucs, plastiques et composites les enjeux de mutations écologiques et économiques. En particulier, il va accélérer les synergies technologiques et scientifiques entre les industriels et le monde académique pour répondre aux enjeux de l’économie circulaire (écoconception, recyclage, économie de ressources, responsabilité sociétale) et de l’industrie du futur (numérisation, agilité, adaptabilité, performance).

Pour générer de l’innovation et faire émerger de nouveaux projets R&D, le nouveau pôle animera un réseau de 380 adhérents et un écosystème de 65 organismes partenaires dans la recherche, la formation, les laboratoires et les Centres techniques industriels (CTI).

Il entend amplifier sa présence en Europe et à l’international en s’appuyant sur des partenariats renforcés avec des clusters internationaux de référence. L’objectif est de faire émerger et accompagner 50 nouveaux projets européens sur la période 2020-2025, dont 5 financés par an.

Le Pôle aura ses établissements principaux à Bellignat (Ain), Orléans (Loiret) ainsi qu’à Charbonnières-les Bains (Métropole de Lyon) dans le cadre du Campus région du numérique Auvergne-Rhône-Alpes. D’autre part, il va maintenir et développer des antennes régionales à Bordeaux, Dijon, Laval, Les Villettes, Nantes et Vitry-sur-Seine.

 

 

VOIR AUSSI