Construction et aménagement

Center Parcs de Roybon : le tribunal administratif trouve insuffisantes les compensations pour les milieux aquatiques

Center Parcs de Roybon : le tribunal administratif trouve insuffisantes les compensations pour les milieux aquatiques

Le tribunal administratif de Grenoble a rendu deux jugements sur le dossier du Centers Parc de Roybon. Le Tribunal estime insuffisantes les compensations aux atteintes sur les milieux aquatiques, dispersées sur cinq départements.

La justice sait maintenir le fléau de la balance au milieu. Le tribunal administratif a rendu ce mardi deux jugement suite à l’audience tenue au début de ce mois. Un jugement estime que les mesures de compensation  pour les milieux aquatiques sont trop dispersées. Le second jugement estime qu’un arrêté préfectoral attaqué par les associations prévoit des mesures de protection suffisantes sur la flore et la faune.

Le tribunal administratif de Grenoble a annulé l’arrêté du 3 octobre 2014 du préfet de l’Isère accordant une autorisation de destruction de zones humides, au titre de la « loi sur l’eau », à la SNC Roybon Cottages, porteur du projet de « Center Parcs » de Roybon.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI