Actualités

Baisse du prix des carburants : une mesure démagogique, inefficace et anti-écologique pour Christophe Geourjon

L’annonce faite par le gouvernement hier ne répond en rien aux problèmes des déplacements des Lyonnais et a pour principal objectif
de donner une posture d’action à François Hollande.

Une mesure démagogique

La hausse du prix du pétrole est un phénomène inéluctable. Il est donc illusoire de faire croire qu’il sera possible de bloquer durablement le prix des carburants (à plus forte raison de faire baisser ce prix). Sauf à ce que l’État sacrifie une part croissante de la TIPP, mais les finances publiques ne peuvent le supporter. Les 3 centimes annoncés hier vont déjà représenter un manque à gagner de 300 millions d’euros!

Une vision de court terme, une mesure inefficace

Cette baisse symbolique et provisoire ne prépare en rien l’avenir. L’enjeu est que notre pays ainsi que les Français soient le plus rapidement possible en mesure de se développer, de se déplacer avec des produits pétroliers de plus en plus chers. C’est un enjeu d’indépendance, c’est un enjeu de compétitivité.

Une mesure incohérente

Depuis des années l’objectif est de réduire la consommation de pétrole (dispositif de bonus-malus) cette décision est donc une hérésie écologique.
Il aurait été plus utile d’augmenter le soutien de l’État dans les investissement en transports en commun (urbains et ferroviaires), il aurait été plus efficace de mettre en place des dispositifs incitatifs (y compris financiers) pour favoriser le covoiturage, il aurait été plus efficace de mettre en place un dispositif valorisant la réduction du kilométrage parcouru d’une année sur l’autre …
Ces mesures de fonds étaient probablement moins médiatiques et moins démagogiques mais elles sont beaucoup plus efficaces.
A la tête de la France, comme à la tête de Lyon, les amis de Gérard Collomb appliquent ses recettes : toujours plus de communication, pour toujours moins de résultats.

VOIR AUSSI