Construction et aménagement

Christophe Geourjon, président du Groupe Centristes et Démocrates – UDI pour Lyon : Le Tronçon Ouest du Périphérique doit être lancé sans tarder

Quel est votre position sur le projet d’Autoroute A 45 ?

Dans notre projet nous estimons qu’il ne faut pas réaliser  l’A45 d’autant que son financement éventuel suppose une participation des collectivités à hauteur de 700 Millions d’euros des collectivités.  

Les liaisons par TER entre Lyon et Saint-Etienne sont difficiles. Ne prennent le train entre  que les utilisateurs qui n’ont pas le choix tant les trains sont bondés. Les parkings sont saturés sur toutes les gares Saint Etienne et Lyon. Nous plaidons donc pour une ligne à grande vitesse entre Lyon et Saint-Etienne.

C’est sur ce dossier qu’on voit que Le Pôle Métropolitain est un coup de communication de Gérard Collomb. Une des vocations premières de ce Pôle métropolitain devrait être ce type de projet. La carte Orange que Gérard Collomb veut mettre en place, elle existe déjà : c’est la carte Oura, et c’est la Région qui en est porteuse.  Gérard Collomb va donc prendre juste un pot de peinture.

Que faut-il faire pour le Tronçon Ouest du Périphérique,  appelé Anneau des sciences ?

Le TOP est vital. On a perdu  dix ans. Il y a dix ans, Gérard Collomb disait je vais le faire dans le prochain mandat. Le problème, c’est que nous sommes à la fin u mandat et le TOP n’est toujours pas fait, nous en sommes simplement au débat public.

Nous sommes tout à fait d’accord pour dire que le TOP ne doit pas accueillir le transit national et ce problème peut être géré avec des abonnements adaptés. Si on met en place  un tarif d’abonnement abordable et un prix occasionnel élevé, le trafic de transit sera écarté.  Il doit être enterré en grande partie. Cela soulagera la circulation sur certains secteurs.

Quelle est votre position sur le contournement Ouest de Lyon ?

Le  contournement  de Lyon est indiscutablement plus réalisable  à l’Est. Les emprises foncières sont mobilisables. Mais posons la question aux habitants de l’Ouest. A force de refuser des infrastructures, l’Ouest va devenir une maison de retraite. Il y a encore des zones d’activités à l’ouest, pour lesquelles l’accès est de plus en plus difficile comme pour  TECHLID. Si la Région Rhône-Alpes a déménagé, c’est sans doute parce que l’institution ne se sentait pas au cœur de l’agglomération.

Recueilli par michel.deprost@enviscope.com et sdhuissel@lyonpoleimmo.com

VOIR AUSSI