Énergie

Climat Mundi: la création de l’APCC suit une recommandation du rapport Havard

Enviscope.com : Par qui est composée l’APCC ?

Eric Parent : L’APCC regroupe des personnes qui font du conseil, ainsi que des gens compétents en matière de gaz à effet de serre. Concrètement, elle est composée de cabinets et de sociétés de conseil, ainsi que par des bureaux d’études. En outre, l’association compte des membres actifs et des membres associés. Les membres actifs sont les sociétés de conseil dont le métier de base est de faire du conseil auprès de leur client. Les membres associés sont des fournisseurs d’équipements (logiciels) et de solutions. Ces membres sont des personnes morales, et pas physiques.
Quelle est votre fonction au sein du cabinet de conseil Climat Mundi ?
Je suis directeur associé de Climat Mundi dont je suis par ailleurs le fondateur.
Quand votre cabinet a-t-il été créé ?
Il a été fondé en 2006. C’est l’un des cabinets en conseil carbone les plus anciens de France. Le siège se trouve à Paris, mais il compte également une agence principale à Grenoble. Nous avons en outre récemment ouvert une autre agence à Nantes.
Que signifie exactement le terme « Mundi » ?
Le terme « mundi » regroupe à la fois la Terre et les gens qui la peuplent.
Qui sont les clients du cabinet ?
Ce sont des entreprises, des administrations comme les ministères, ou des collectivités locales comme les mairies. Les entreprises sont aussi bien des grands groupes que des TPE ou des PME. On trouve notamment des sociétés industrielles, du tertiaire comme des banques, ainsi que des sociétés de services (restauration rapide, traitement de l’eau). Cette diversité de clients prouve que tout le monde est concerné.
Pourquoi avoir rejoint l’APCC ?
La profession de conseiller carbone a commencé à se développer en 2004. Or, avec plusieurs confrères, nous nous sommes dit qu’il commençait à avoir besoin de coordonner et de fédérer ces divers cabinets. En outre, Michel Havard, député du Rhône, a rendu fin 2009 un rapport sur la mise en œuvre d’un dispositif de gaz à effet de serre. Ce rapport précognisait que la profession s’organise, afin que les interlocuteurs soient représentés. Michel Havard a interrogé Climat Mundi dans le cadre de ce rapport. Par ailleurs, selon les chiffres publiés chaque mois par l’ADEME, nous sommes le cabinet ayant le plus de références dans la comptabilisation en bilan carbone. Nous sommes premiers depuis presque un an, d’où l’importance d’adhérer à l’association.

Propos recueillis par Jean-Baptiste Jacquet.

VOIR AUSSI