Eolien

CNR : Elisabeth Ayrault veut accentuer la diversification vers l’éolien et le solaire

CNR : Elisabeth Ayrault veut accentuer la diversification vers l’éolien et le solaire

Elisabeth Ayrault a été reconduite dans ses fonctions de Présidente du Directoire de CNR (Compagnie Nationale du Rhône). Sa nomination avait été proposée par le Conseil de Surveillance de la Compagnie.

Lors de son premier mandat de cinq ans débuté en 2013, Elisabeth Ayrault a amplifié l’action de CNR dans deux directions : elle a fortement diversifié et augmenté sa production d’électricité renouvelable, avec des investissements dans l’éolien et dans le photovoltaïque et parallèlement, elle a approfondi ses liens avec les acteurs des territoires du Rhône, au delà des activités directement liées au fleuve.

Elisabeth Ayrault entend lors de ce son second mandat,  valider d’abord la prolongation de la concession de CNR, un dossier de dimension européenne dans lequel elle mettra en avant des logiques énergétiques et d’intérêt général.

Première entreprise ne produisant que de l’électricité 100% renouvelable, CNR atteindra en 2020 l’objectif de 4000 MW de puissance installée. Les objectifs au delà de 2020 sont annoncés comme “tout aussi ambitieux”. CNR intensifiera ses actions en faveur de l’innovation dans le domaine de l’énergie, des transports propres et du monde agricole.

Les Commissions des Affaires Economiques du Sénat et de l’Assemblée nationale qui ont auditionné Elisabeth Ayrault se sont prononcées en faveur de sa reconduction. Devant les Commissions Elisabeth Ayrault a exposé les grandes orientations de CNR. Il s’agira de renforcer les actions d’accompagnement des territoires pour la mise en œuvre de la transition énergétique. Ces orientations devront  intégrer une anticipation et un pilotage au plus fin des activités sur le fleuve Rhône soumis à des effets climatiques de plus en plus extrêmes. En 2017 une longue période de sécheresse a précédé de forts épisodes de crues en fin d’année, avec au total un recul important de la production.

CNR participera à la recherche sur les nouveaux outils de production d’énergie renouvelable, et à la création de filières industrielles françaises de pointe dans quatre domaines principaux :  stockage et hydrogène vert ; nouveau photovoltaïque (photovoltaïque flottant, photovoltaïque « vertical », agrivoltaisme…); numérique et digital, outils de pilotage des EnR ; mobilité durable et alternative, intégrant un usage renforcé du fleuve pour le transport de marchandises.

CNR développera des projets avec les acteurs de l’innovation : CEA, IRSTEA, Pôles de compétitivité, start-up… Enfin l’entreprise confortera son activité à l’international via son ingénierie déjà largement présente en Asie et en Afrique.

CNR : Elisabeth Ayrault veut accentuer la diversification vers l’éolien et le solaire

VOIR AUSSI