1. Accueil
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Énergie
  6. >
  7. Combustibles solides de...

Combustibles solides de récupération : des gisements compliqués

Les combustibles solides de récupération, CSR pour les spécialistes, constituent un gisement énergétique intéressant, mais à prendre avec précaution. C’est l’idée qui se dégage de la rencontre organisée à Lyon par les pôles de compétitivité AXELERA et TENERRDIS.

Les Combustibles solides de Récupération, CSR, peuvent englober tout ce qui brûle. Cela peut aller des pneumatiques, au bois, en passant par de la biomasse sèche, des pépins de raisins, de la paille, etc. Les CSR  peuvent être produits à partir de tous les déchets qui ne peuvent pas brûler aisément sans transformation préalable, ou produire du gaz, et qui doivent être enfouis.

Mais le dossier est complexe, à la confluence des actions chimie-environnement du pôle AXELERA, et des actions du pôle TENERRDIS, engagé dans les nouvelles énergies. C’est ce qu’à montré a la rencontre organisée ce vendredi à l’Hôtel de la Métropole de Lyon par les pôles de compétitivité d’Auvergne-Rhône-Alpes, AXELERA et TENERRDIS.

Des participants venus de toute la France ont écouté le matin des retours d’expérience, et participé l’après-midi à des ateliers bien utiles pour avancer sur des voies encore peu explorées. Les CSR se trouvent dans les déchets ménagers et dans d’innombrables autres gisements. Cette variété par le potentiel qu’elle offre est un atout, mais la diversité est aussi un défi. Hétérogènes, les CSR contiennent de nombreuses substances qui doivent être éliminées pour ne pas créer de problèmes environnementaux ou réduire le pouvoir calorifique. Il faut ainsi veiller à la qualité du gaz issu de la combustion de CSR, le syngaz, composé lui-même de nombreux gaz, d’éléments polluants, qui peuvent endommager des moteurs, des catalyseurs, abaisser les rendements. Les CSR doivent être minutieusement utilisés.

Ils doivent aussi se faire une place dans un univers des matières premières à valoriser où les marges de manœuvre sont étroites. On peut récupérer des composants pour Combustibles de récupération dans les déchets ménagers stockés dans des installations gérées par de grands groupes de l’environnement. Comme l’a dit une intervenante, les promoteurs des CSR n’ont pas que des amis !

Pour développer  les CSR, il est primordial d’étudier les gisements, c’est ce que soulignent Laure Hugonnet, et Ingrid Milcent, en charge de l’innovation respectivement pour le pôle de compétitivité Axelera et pour le Pôle de compétitive Tenerrdis. De nombreuses filières sont déjà en place : pour les emballages agricoles, les pneumatiques, le bois, etc. Les CSR ne doivent pas bousculer ces filières de collecte et de valorisation en place, mais créer leur propre espace pour constituer une filière complémentaire.

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte

Récupérez votre mot de passe

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.