Économie circulaire

Déchets de chantiers du bâtiment : un appel à projets pour des maîtres d’ouvrage exemplaires

Ecosystem et l’Ademe lancent conjointement un appel à projets sur le thème de la bonne gestion des déchets de chantier du bâtiment, baptisé « 50 maîtres d’ouvrage exemplaires ».

Ecosystem et l’Ademe lancent conjointement un appel à projets sur le thème de la bonne gestion des déchets de chantier du bâtiment, baptisé « 50 maîtres d’ouvrage exemplaires ». ©Erclairbair – CC BY-SA 4.0

L’objectif consiste à accompagner les maîtres d’ouvrage qui souhaitent inscrire leurs futurs chantiers dans le cadre d’une démarche exemplaire en matière d’économie circulaire. Les lauréats bénéficieront de l’accompagnement par des bureaux d’études spécialisés pour conduire un état des lieux de leurs pratiques, leur proposer un plan d’action pour leur conduite du changement et en suivre la mise en place. Cet accompagnement pourra concerner un chantier test ou l’ensemble du périmètre d’intervention du maître d’ouvrage lauréat. « Cet appel à projet est là pour aider les maîtres d’ouvrage qui hésitent à passer de l’intention à l’action » précise Rym Mtibaa, coordinatrice de la plateforme collaborative Democles qui réunit les acteurs de la démolition et de la réhabilitation.

Sur les 46 millions de tonnes annuelles de déchets du bâtiment, les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) n’en représentent qu’environ 1 %, mais « potentiellement une grosse part de notre collecte de DEEE professionnels », souligne Christian Brabant, directeur général d’Ecosystem.

Isoler et collecter les DEEE professionnels présents sur les chantiers

L’éco-organisme estime qu’il est possible d’isoler et donc potentiellement de collecter 200 000 tonnes de DEEE professionnels à condition que soit réalisé un diagnostic matériaux, produits et déchets approfondi avant toute démolition ou réhabilitation significative, permettant à la fois d’inventorier les équipements à déposer ainsi que leur destination future : réemploi s’ils sont en bon état ou recyclage conformément aux exigences de la filière agréée (obligation de dépollution le cas échéant). Dans tous les cas, la traçabilité du chantier jusqu’à l’exutoire final est une garantie indispensable du respect du cahier des charges des filières REP agréées (existantes ou futures).

« Identifier et tracer, ce sont là les clés du succès pour une gestion durable des DEEE professionnels issus des chantiers de démolition et de réhabilitation significative du bâtiment, précise Hervé Grimaud, Directeur Général Adjoint d’Ecosystem, en charge des DEEE professionnels. Pour la filière DEEE l’enjeu majeur, c’est d’abord de s’assurer de la bonne dépollution de ces derniers. Pour l’ensemble de la chaîne des acteurs des déchets du bâtiment, la traçabilité permet de répondre à leurs objectifs spécifiques, tout en garantissant le respect des différents cahiers des charges et de la réglementation »

Les dossiers de candidature sont à retourner avant le 30 avril 2020.

Plus d’infos : https://www.democles.org/appel-a-projet

VOIR AUSSI