Environnement

Déchets de soins perforants : La collecte progresse

Ce sont 79,5 tonnes de DASRI (Déchets d’activités de soins à risque infectieux) perforants qui ont été collectées en 2015 ce qui ne représente que 63% du gisement de déchets estimé. La progression est de trois points de plus comparé à l’objectif national fixé à 60% fin 2016.

Les habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes ont adopté un nouveau geste citoyen. Les patients qui se soignent à leur domicile trient leurs déchets de soins perforants et les rapportent en pharmacie. Cette mobilisation doit cependant se renforcer. Ces déchets doivent en effet suivre un circuit de collecte entièrement sécurisé et être éliminés dans une usine d’incinération. Les bennes à ordures ménagères compactent les déchets. Les seringues transpercent alors facilement leur emballage et les agents se piquent. L’agent blessé fait systématiquement l’objet d’un traitement médical préventif et d’un suivi très lourd. Mais ce traitement ne permet pas toujours d’écarter le risque de contamination.

La boîte à aiguilles jaune à couvercle vert conçue pour ces déchets perforants est disponible gratuitement dans toutes les pharmacies. Ce service est entièrement gratuit. Les boîtes à aiguilles pleines ne doivent pas être jetées à la poubelle. Elles doivent être rapportées dans un point de collecte. Pour le trouver : nous-collectons.dastri.fr (dispositif de géolocalisation). Une nouvelle étiquette « pédagogique » sera apposée sur les boîtes à aiguilles mises à disposition des patients via les pharmacies. Au total, 1,79 million de boîtes à aiguilles ont été distribuées par DASTRI aux pharmacies en 2015. Plus de 15 500 points de collecte font partie du réseau DASTRI.

VOIR AUSSI