Actualités

Déconstruction des unités 1 et 2 de la centrale thermique en inactivité de Loire-sur-Rhône

Jeudi 24 octobre à 11h30, la société spécialisée CARDEM va déconstruire les deux derniers bâtiments usine des unités de production de l’ancienne centrale thermique EDF de Loire sur Rhône .
Le chantier de déconstruction du bâtiment usine (105 m de long, 30 m de large et 58 m de haut) sera réalisé à l’aide d’explosifs. L’effondrement n’excédera pas 10 secondes.
Un dispositif  de sécurité sera mis en place les communes de Loire-sur-Rhône et de Givors. Tous les moyens de protection seront mis en oeuvre sur le site et ses abords pour garantir la sécurité de la population riveraine et atténuer les effets du tir (poussières, vibrations, …).
Par arrêté préfectoral, une zone de sécurité d’un rayon de 300 m sera mise en place dès 7h30 interdisant l’accès au site et le stationnement à tout véhicule jusqu’à 12h30, heure de la levée du dispositif de sécurité après autorisation du Préfet. Une quarantaine d’habitations seront évacuées.
Mise en service entre 1965 et 1971, la centrale thermique de Loire-sur-Rhône, composée de 4 unités de 250 MW, a définitivement cessé de produire le 1er juillet 2005. Depuis le 1er janvier 2006, EDF a mis le site en sécurité et entreprend sa réhabilitation. En 2007, les deux cheminées de 140 m de la centrale ont été déconstruites et les réservoirs de fuel démantelés. En avril 2013, les unités de production 3 et 4 ont été déconstruites.

Chaque année depuis 2003, EDF consacre 40 millions d’euros à la déconstruction et à l’entretien de son parc thermique à flamme.

VOIR AUSSI