1. Accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Gem édite son 2e...

Gem édite son 2e baromètre du marché de l’énergie

Grenoble Ecole de Management vient de publier la 2e édition de son baromètre du marché de l’énergie. Plus d’une centaine d’experts français ont été interrogés pour l’occasion sur les effets de la crise ukrainienne, la transition énergétique et l’évolution des prix de l’énergie.

 « Pour cette nouvelle édition, nous nous sommes focalisés sur la crise ukrainienne et son impact sur l’approvisionnement énergétique, les orientations de la politique de l’énergie en France, les conséquences économiques de la transition énergétique et l’évolution des prix de l’énergie » explique Joachim Schleich, chercheur à Grenoble Ecole de Management et coordinateur de l’enquête.

Il ajoute « Les résultats des questions sur les conséquences de la crise ukrainienne sont comparés à ceux d’un baromètre similaire en Allemagne, réalisé par le Centre de recherche économique européenne (ZEW). »

Impact de la crise Ukrainienne

Les 3/4 des experts du panel interrogés jugent, qu’avec le conflit ukrainien, la fiabilité de la Russie en tant que fournisseur de gaz naturel est remise en cause. A ce sujet, les experts allemands sont plus optimistes et sont seulement 47% à considérer la Russie comme un fournisseur moins fiable.

Les experts français et allemands identifient les mêmes mesures pour assurer la sécurité des approvisionnements de l’UE : renforcer l’intégration du marché européen de l’énergie, investir dans les infrastructures de gaz naturel liquéfié et, surtout, améliorer l’efficacité énergétique afin de diminuer la consommation de gaz naturel.

Politique énergétique française

Le fort accent mis sur l’efficacité énergétique par le gouvernement est justifié pour les experts interrogés. Ils sont en effet 61% à penser son amélioration comme prioritaire.

«L’accent sur ​​les prix et la sécurité d’approvisionnement dans le débat actuel sur la politique énergétique française  semble quelque peu disproportionné» précise Anne-Lorène Vernay, chercheur membre de l’équipe énergie de GEM. En effet, près de 50% des experts observent que la question des prix de l’énergie pour les ménages est une priorité de la politique énergétique actuelle, seulement un quart d’entre eux pensent que cela est justifié. Cela peut s’expliquer par le fait que l’électricité est facturée aux ménages français à un prix parmi les plus bas d’Europe. »

La transition énergétique française devrait impacter négativement les énergéticiens traditionnels, mais bénéficier aux fournisseurs de technologies et à l’économie dans son ensemble. 42% estiment que la compétitivité des fournisseurs d‘énergie va décliner, et 81% pensent que les constructeurs et ingénieurs d’équipements énergétiques présent en amont de la filière seront les principaux bénéficiaires.

Dans l’ensemble, près de 60% des experts estiment que la transition énergétique aura des effets positifs (46%) ou très positifs (13%) sur l’économie française au cours des 5 prochaines années.

Evolution des prix des marchés

– La plupart des experts estiment que les prix de l’électricité, du gaz, du pétrole et du charbon demeureront relativement stables au cours des 6 prochains mois, mais qu’ils vont augmenter au cours des 5 prochaines années (sauf charbon). Des résultats stables par rapport à la précédente édition.

– Les projections de prix pour les certificats d‘émission de CO2 ont légèrement augmenté par rapport à l’édition précédente du Baromètre, en particulier pour le moyen terme. Joachim Schleich note que « cela indique que les actions récentes de la Commission européenne telles que backloading ou la proposition d’objectifs d’émissions plus ambitieux, n’ont pas convaincu les experts que le prix des certificats allait augmenter de façon substantielle”.

Ce qu’il fallait retenir de la précédente édition publiée en janvier 2014

– Deux experts sur trois pensent que l’exploration du gaz de schiste sera autorisée en France un jour.
– Il faudra à la France environ 30 ans pour faire tomber la part du nucléaire dans la production d’électricité de 76% (part actuelle) à 50%.
– Les experts interrogés estiment, pour la plupart, que les prix de l’électricité, du gaz, du pétrole brut, du charbon et des certificats d’émission de CO2 resteront relativement stables ces 6 prochains mois, mais augmenteront au cours des 5 prochaines années.

Retrouvez l’intégralité des résultats de la 2e édition du baromètre du marché de l’énergie GEM sur :
http://www.grenoble-em.com/2428-barometre-gem-du-marche-de-l-energie-1.aspx

 

A propos du Baromètre du marché de l’énergie GEM
Le Baromètre GEM du Marché de l’Energie est une enquête semestrielle menée auprès d’experts du marché de l’énergie provenant des secteurs de  l’industrie, la science, et l’administration publique en France. Ces experts sont invités à donner leur évaluation de court, moyen et long terme sur l’évolution des marchés nationaux et internationaux de l’énergie.

L’enquête est conçue en étroite collaboration avec le ZEW, le Centre de recherche économique européenne, qui a réalisé un baromètre similaire en parallèle pour l’Allemagne. Cette  enquête a été conduite en juin 2014 et implique 113 participants en France.

 

 

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163

NEWSLETTER

Rececevez réguliérement par mail nos dernier articles publiés

Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Connection

Connexion à votre compte

Récupération de votre mot de passe

Merci de saisir votre identifant ou votre adresse email