Actualités

Une filière de l’hydrolien 100% française et un premier démonstrateur 

Le grenoblois Hydroquest, concepteur et fabricant de parcs d’hydroliennes innovantes et les Constructions Mécaniques de Normandie (CMN), un des principaux chantiers navals européens, ont annoncé à l’occasion de la conférence Ocean Energy Europe, des 1er et 2 octobre 2014, la fabrication d’un premier démonstrateur hydrolien marin dans le cadre du projet Searieus.

Le projet Searieus, candidat à l’Appel à manifestation d’intérêt (AMI) de l’ADEME « Fermes Pilotes Hydroliennes », prévoit la conception, la construction, l’installation et l’exploitation d’une ferme pilote de 10 hydroliennes de 1,3 MW chacune dans la zone du Raz Blanchard (Basse-Normandie).

La construction de ce démonstrateur représente une étape clé dans la création d’une filière 100 % française de l’hydrolien, s’appuyant sur deux entreprises expertes des énergies marines renouvelables : l’industriel normand CMN et la start-up iséroise Hydroquest.

Présenté en avril dernier, lors de la convention internationale Thetis EMR, le projet Searieus repose sur une technologie unique d’hydrolienne à axes verticaux, brevetée après 10 ans de R&D dans des laboratoires universitaires.

La construction du premier démonstrateur, puis ses essais courant 2015, pour lesquels une implantation sur le site de Paimpol-Bréhat est à l’étude, vont permettre de valider les atouts de cette technologie : Sa performance, sa robustesse et simplicité (une fabrication tout métal permettant une meilleure résistance aux impacts et une réduction des opérations de maintenance), sa modularité et sa rentabilité (un des meilleurs ratios €/MW installé pour les fermes pilotes du Raz Blanchard).

Conçue par Hydroquest et CMN, construite à Cherbourg, la machine prototype du projet Searieus bénéficie en outre de partenariats complémentaires avec des entreprises françaises.

« La construction de ce démonstrateur est une nouvelle étape pour le projet Searieus. Elle va nous permettre de démontrer les atouts de notre technologie, pour convaincre toujours plus de partenaires que la création d’une filière française de l’hydrolien est une initiative crédible, qui offre des perspectives de développement sur le long terme pour l’ensemble des acteurs engagés dans les énergies marines renouvelables et la transition énergétique » déclare Jean-François Simon, président d’Hydroquest.

A propos du projet Searieus

Afin de poursuivre la dynamisation d’une filière française à fort potentiel énergétique et environnemental, l’Etat a lancé en septembre 2013, dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, un Appel à Manifestation d’Intérêt « Energies marines renouvelables – Fermes pilote hydroliennes » qui prévoit l’implantation de quatre fermes pilotes sur deux zones à fort potentiel : le Raz Blanchard en Basse-Normandie et le Fromveur en Bretagne.

Dans ce cadre, CMN a constitué un consortium comprenant Hydroquest et le Groupe Valorem, pour présenter à cet AMI la candidature du projet Searieus, qui prévoit la conception, la construction, l’installation et l’exploitation d’une ferme pilote de 10 hydroliennes de 1,3 MW chacune dans la zone du Raz Blanchard, raccordée au réseau électrique local pour une puissance totale installée de 13 MW. 

A propos d’Hydroquest

Créée en 2010, basée près de Grenoble au cœur des Alpes, berceau mondial de l’hydroélectricité, ayant développé une gamme d’hydroliennes capable de produire de l’électricité provenant des courants fluviaux, estuariens et marins, la société dispose d’un socle scientifique et technologique solide avec plus de dix années de recherches menées par quatre laboratoires de renom international, spécialisés en hydroélectricité. C’est un portefeuille de 9 brevets internationaux déposés, et développés en partenariat avec EDF, Grenoble-INP et le CNRS.

Hydroquest a déjà installé et installe en ce moment plusieurs projets à Grenoble, en Guyane, à Bordeaux ou encore à Orléans. 

VOIR AUSSI