Bioéconomie

Des aides pour les agriculteurs de 16 communes de Valence-Romans Agglomération

Valence-Romans Agglomération lance un appel à projets en directrion des agriculteurs souhaitant contribuer à restaurer ou maintenir des écosystèmes par des pratiques agroécologiques : ils peuvent bénéficier d’un accompagnement financier sur 5 ans de la part de la communauté d’agglomération. La date limite pour postuler est fixée au 30 décembre 2020.

Parmi les projets éligibles, figurent l’entretien du paysage par l’activité agricole avec, par exemple, la création ou le maintien de haies, bosquets, de ripisylves, de mares dans la surface agricole utile. ©Tristan Zilberman

L’Agglomération drômoise s’est lancée le défi, en partenariat avec l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée Corse, de réunir 100 projets et investissements agricoles locaux avant le 31 mars 2021. Cette campagne locale s’inscrit dans les dispositifs nationaux « Paiements pour Services Environnementaux ». Elle offre l’opportunité aux agriculteurs de bénéficier d’une aide directe pendant 5 ans pour leurs investissements durables et leurs pratiques vertueuses en faveur de l’environnement.

Parmi les projets éligibles, figurent l’entretien du paysage par l’activité agricole avec, par exemple, la création ou le maintien de haies, bosquets, de ripisylves, de mares dans la surface agricole utile. Autre projet éligible, la maximisation du recours aux ressources propres avec l’intégration de rotations supplémentaires dans les cultures, l’utilisation de techniques alternatives au désherbage chimique ou encore la réduction des intrants chimiques.

Les exploitations recevant déjà les aides MAEC/AB ne sont pas éligibles. Les aides seront plafonnées à 676 €/ha et par an pour la création de structures paysagères et à 66€/ha et par an pour leur entretien. Les pratiques agronomiques limitant l’utilisation d’engrais minéraux ou de phytosanitaires seront plafonnées chaque année à 260 €/ha au démarrage et à 146 €/ha ensuite.

Sur le territoire fonctionnent une cinquantaine de captages d’alimentation en eau potable dont sept classés prioritaires en raison de leur sensibilité à la pollution. Pour agir sur ces zones sensibles, Valence-Romans Agglo a choisi d’intervenir en priorité auprès des agriculteurs qui gèrent parcelles et exploitations sur 16 communes : Beaumont-lès-Valence, Bourg-lès-Valence, Chabeuil, Charpey, Châteauneuf-sur-Isère, Étoile-sur-Rhône, Hostun , Jaillans, Malissard , Montéléger, Montélier, Montvendre, Portes-lès-Valence, Romans-sur-Isère, Saint-Marcel-lès-Valence et Valence. « L’objectif, explique Jean-Michel Valla, vice-président développement rural et alimentation, est de créer un maillage écologique favorable à la biodiversité à travers la préservation de la ressource en eau, la diversification des rotations de cultures, la limitation des intrants et la protection du paysage. »

Plus d’infos : valenceromansagglo.fr

 

VOIR AUSSI