Science

Ebola : validation technique d’un test de diagnostic rapide CEA- Laboratoire P4 de Lyon

Le CEA a développé avec le laboratoire P4 Jean Mérieux de Lyon,  un test de diagnostic rapide du virus Ebola dont la phase d’industrialisation démarre avec le concours de Vedalab ( 1) , leader européen du diagnostic rapide.
Le CEA a mis au point un test rapide pour le diagnostic du virus d’Ebola particulièrement adapté à la situation d’urgence sanitaire actuelle. Baptisé Ebola eZYSCREEN et d’un format identique à celui des tests de grossesse, le dispositif sera utilisable sur le terrain, sans matériel spécifique, à partir d’une goutte de sang, de plasma ou d’urine. Le test vient de faire l’objet d’une validation technique au Laboratoire de haute sécurité microbiologique P4 Jean Mérieux (Inserm) à Lyon.

Le test peut fournir une réponse en moins de 15 minutes pour tout patient présentant des symptômes. Les tests actuels, basés sur la détection génétique du virus, sont très sensibles, mais nécessitent des appareillages dédiés, prennent de 2h15 à 2h30 et ne peuvent être réalisés qu’en laboratoire.

Le test eZYSCREEN  permet un premier diagnostic des patients au plus près des populations touchées. Il facilite la chaîne logistique et décisionnelle nécessaire à l’orientation des personnes sur le terrain. Il permettrait de réduire le nombre d’analyses à réaliser en laboratoire dédié.
Le développement lancé par une équipe du CEA de Marcoule dès la mi-août 2014 a pu être réalisé en deux mois grâce au résultat des recherches menées depuis plusieurs années par le CEA dans le cadre du programme interministériel R&D NRBC-E3, dédié à la lutte contre la menace NRBC-E.

Le programme a été mis en place par le ministère de la Défense et le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) en 2005. Dans ce cadre, le CEA avait mis au point des anticorps monoclonaux spécifiques d’une souche du virus Ebola (souche Zaïre) très proche de la souche épidémique actuelle.
Le test Ebola eZYSCREEN a été validé en septembre et octobre 2014 au Laboratoire de haute sécurité microbiologique de niveau P4 Jean Mérieux à Lyon (Inserm) sur la souche d’Ebola. Les dernières évaluations et la qualification du test sur le terrain doivent être effectuées et seront immédiatement suivies d’une phase d’industrialisation et de mise en production par la société française VEDALAB
1 VEDALAB, Alençon (Orne), http://www.vedalab.com/
2 Institut national de la santé et de la recherche médicale, http://www.inserm.fr/
3 Nucléaire, Radiologique, Biologique, Chimique et Explosif qui est le leader européen des tests rapides. Une présérie sera disponible d’ici la fin du mois d’octobre pour permettre la validation clinique sur le terrain.

VOIR AUSSI