Environnement

Ecart de conformité des capteurs du circuit de refroidissement des centrales du Blayais et de Saint-Alban

Chaque unité de production nucléaire dispose est refroidie grâce d’une station de pompage, dont le rôle est de pomper et filtrer l’eau prélevée dans le milieu naturel (mer ou fleuve) en amont du site. Selon les installations, deux technologies sont utilisées pour assurer la filtration : les tambours filtrants ou les filtres à chaînes. Ils protègent les deux prises d’eau de la station de pompage.
En 2013, EDF a réalisé une analyse des matériels de filtration des stations de pompage sur les 58 unités de production du parc nucléaire, qui a révélé un écart de conformité pour les unités n°3 et 4 de la centrale du Blayais et les deux unités de la centrale de Saint-Alban, équipées de tambours filtrants. Cet écart concerne la tenue au froid de capteurs protégeant les tambours filtrants en cas d’accumulation de débris végétaux au niveau des prises d’eau.
Dans une situation exceptionnelle, gel des capteurs concernés et arrivée importante de débris végétaux, le fonctionnement des pompes de filtration ne serait plus assuré.
Cet écart de conformité n’a aucune conséquence sur la sûreté et le fonctionnement des unités concernées. Dès la détection de cet écart, des mesures de protection contre le froid ont été mises en place au niveau des capteurs concernés pour qu’ils restent opérationnels. L’événement, dit « générique » car commun à deux centrales nucléaires, a été déclaré par EDF le 13 mars 2014 à l’Autorité de sûreté nucléaire et classé au niveau 1 de l’échelle INES, échelle internationale de classement des événements nucléaires qui comprend 7 niveaux.

VOIR AUSSI