Environnement

Ecole Supérieure du Bois : des ingénieurs adaptés aux besoins de la filière forêt-bois

Ecole Supérieure du Bois : des ingénieurs adaptés aux besoins de la filière forêt-bois

L’Ecole Supérieure du Bois de Nantes est avec l’Ecole Nationale Supérieure des Techniques et Industries d’Epinal, l’une des deux écoles d’ingénieurs spécialisées dans le secteur du bois. Eurobois est pour elle une vitrine.

L’Ecole Supérieure de Bois de Nantes était présente pendant quatre jours sur le salon Eurobois, premier salon français de la filière forêt-bois. Une présence remarquée car la filière bois française a largement besoin d’innovation pour améliorer sa compétitivité. Les deux écoles d’ingénieurs d’Auvergne Rhône-Alpes qui proposent des formations spécialisée au bois, l’ENISE de Saint-Etienne et l’ECAM, de Lyon étaient elles absentes. Etait mentionnée l’Ecole du Bois de Cormaranche en Bugey, qui forme de l’apprenti à l’ingénieur, notamment en lien avec l’ECAM.

L’Ecole supérieure du Bois de Nantes, créée en 1934 dans une ville longtemps spécialisée dans le négoce des bois tropicaux,  a développé ses spécialisations dans le matériau bois, en nouant des liens avec son environnement local. ” Nous entretenons des liens avec l’Ecole des Mines de Nantes, avec l’Ecole Centrale avec, le Centre du Design. ” souligne Arnaud Godevin, directeur de l’Ecole qui forme chaque année des étudiants du BTS au Doctorat, en passant par la licence et le titre d’ingénieur. L’ESB diplôme chaque année 80 ingénieurs.

L’école ouverte sur son environnement est aussi ouverte en matière de recrutement, pour répondre aux besoins de la filière avec différents niveaux différents de qualification. Son statut associatif garantit  cette ouverture aux milieux professionnels, aux entreprises, aux représentants de l’Etat. L’école forme aux grandes activités de la filière :  production, construction, négoce, relations industries-ressource bois.

L’Ecole Supérieure du Bois a créé un centre localisé près de Bordeaux proche de la forêt des Landes et entretient des relations  avec l’Ecole d’ingénieur d’Epinal. Il y a plusieurs années, elle était prête à créer un site en Rhône-Alpes qui aurait donné naissance à un réseau cohérent de formation d’ingénieurs bois en France. Des résistances régionales en Rhône-Alpes ont empêché cette création, pour aboutir à des formations d’ingénieurs divisées entre l’ECAM et l’ENISE de Saint-Etienne.

VOIR AUSSI