Actualités

EDF Energies Nouvelles et wpd offshore dans l’éolien en mer

EDF Energies Nouvelles et wpd offshore annoncent un partenariat pour répondre au second appel d’offres français, en vue de poursuivre le développement de l’éolien en mer en France. EDF EN et wpd offshore poursuivent l’alliance actée en 2011 avec Alstom pour la fourniture d’éoliennes Haliade™ 150 – 6MW fabriquées en France, au sein des quatre futures usines Alstom de Saint-Nazaire et de Cherbourg.
 EDF Energies Nouvelles exploite plus de 277 MW en construction et a près de 2 500 MW en cours de développement. EDF EN apporte son expertise issue de deux projets majeurs : C-Power, un parc éolien en mer de 325 MW en Belgique dont 215 MW sont déjà en service et le projet de Teesside de 62 MW au Royaume-Uni dont la construction est prévue de s’achever en juin 2013. En France, EDF EN est chef de file de trois projets : Fécamp, Courseulles-sur-Mer et Saint-Nazaire qui représentent près de 1400 MW et plusieurs années d’études techniques et de concertation. En Grande Bretagne, le Groupe est co-actionnaire de Navitus Bay, l’un des plus grands projets au monde avec une capacité de 1 100 MW.
wpd offshore est l’un des leaders de l’éolien en Europe avec un portefeuille de 18 projets dans 6 pays, dont 8 ayant obtenu l’ensemble des autorisations de construire pour une capacité cumulée de 2 500 MW. Le groupe compte ses premières réalisations en Allemagne, avec notamment Baltic I, le premier parc éolien en mer Baltique d’une puissance de 48 MW. Plus récemment wpd offshore a lancé la construction du projet de Butendiek en Allemagne, 80 éoliennes en mer du nord pour une capacité de 288 MW.
En France, wpd offshore développe depuis 2007 de nombreux projets sur les façades Manche et Atlantique, notamment sur la zone au large des îles d’Yeu et de Noirmoutier proposée au second appel d’offres, mais aussi les sites de Fécamp et Courseulles-sur-Mer remportés lors du premier appel d’offres et dont wpd est actionnaire.

VOIR AUSSI