EDF s’engage sur le marché de l’hydrogène par le biais de McPhy

EDF et McPhy ont signé le 5 juin un partenariat pour le développement de l’hydrogène décarboné en France. Avec sa nouvelle filiale EDF Nouveaux Business, le premier producteur et fournisseur d’électricité en France investit également 16 millions d’euros dans McPhy. Il en devient ainsi l’actionnaire majoritaire et détiendra 21,7 % du capital à la suite de l’assemblée générale de la société spécialisée dans les équipements de production, stockage et distribution d’hydrogène, le 26 juin prochain.

Cette collaboration tend à booster le développement des deux entreprises. “Grâce aux moyens financiers supplémentaires et au soutien du Groupe EDF, nous allons pouvoir accélérer notre croissance, renforcer notre développement commercial et conquérir de nouveaux marchés”, a déclaré Pascal Mauberger, PDG de McPhy. Pour EDF, c’est l’opportunité “d’accélérer son arrivée sur ce nouveau marché en pleine croissance et créateur d’emplois en France et dans le monde”, a expliqué Cédric Lewandowski, Directeur Exécutif du Groupe EDF. L’électricien national vise principalement les clients industriels et le marché de la mobilité lourde.

Cet accord prend effet quelques jours après la publication du plan hydrogène annoncé par le ministre de la transition écologique, le 1er juin dernier. EDF y voit une marque de son engagement envers la transition énergétique. Le groupe souligne d’ailleurs dans un communiqué avoir “consacré depuis plus de 15 ans des moyens de R&D dans le domaine de l’hydrogène, notamment sur les électrolyseurs et les stations de recharge des véhicules, au sein de son centre de recherche EIFER, à Karlsruhe.” Il considère par ailleurs que l’hydrogène électrolytique est “un vecteur énergétique essentiel pour la décarbonation de secteurs économiques (industrie, mobilité), dès lors qu’elle est produite à partir d’électricité elle-même décarbonée“.

VOIR AUSSI