Solaire

Electricité renouvelable : le photovoltaïque en retard sur ses objectifs

Les énergies renouvelables ont fourni 21,9 % de la consommation d’électricité en France métropolitaine au cours du troisième trimestre avec une production de 21,5 TWh. Sur les douze derniers mois, l’électricité renouvelable a couvert  21 % de la consommation métropolitaine. L’éolien est en ligne avec ses objectifs bas pour fin 2023, alors que le photovoltaïque est très en retard.

Au rythme actuel il pourrait manquer 3000 MW photovoltaïques à la fin de 2023 pour être dans l’hypothèse basse des objectifs de la PPE. ©B.Mortgat

Le dernier panorama de l’électricité renouvelable a été élaboré comme chaque trimestre par RTE, le Syndicat des énergies renouvelables (SER), Enedis, l’Association des distributeurs d’électricité en France (ADEeF) et l’Agence ORE, Opérateurs de Réseaux d’Energie. Au 30 septembre, le parc éolien a atteint une puissance installée de 15 928 MW avec 240 MW raccordés sur le troisième trimestre. Sur douze mois, l’augmentation de la puissance installée a été de 1576 MW. L’objectif fixé à la filière par la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) à fin 2023 est compris entre 21 800 MW et 26 000 MW. Au rythme annuel de 1500 MW raccordés, la filière atteindrait la fourchette basse de l’objectif.

La filière a produit 6 TWh sur le troisième trimestre en hausse de 46,6 % par rapport au troisième trimestre 2018. Le taux de couverture de la consommation électrique par l’énergie éolienne s’établit à 6,2 % sur le trimestre, proche de son taux moyen sur les douze derniers mois (6,7 %).

Le solaire très en retard

La puissance du parc photovoltaïque s’élève en fin de trimestre à 9 235 MW, avec 296 MW raccordés au cours du trimestre. Sur les douze derniers mois, 837 MW ont été raccordés. La PPE a fixé un objectif à la filière compris entre 18 200 et 20 200 MW fin 2023. L’hypothèse basse de cet objectif correspond à un rythme de raccordement de 500 MW en moyenne par trimestre. La filière est donc très en retard, puisqu’au rythme actuel il pourrait manquer 3000 MW à la fin de 2023 pour être dans l’hypothèse basse.

Avec une production de 3,9 TWh au troisième trimestre le photovoltaïque couvre 3,9 % de la consommation électrique au troisième trimestre. Sur les douze derniers mois, 11,1 TWh ont été produits, soit 2,3 % de la consommation d’électricité en France métropolitaine.

La filière bioénergies électriques représente quant à elle une puissance installée de 2 090 MW, dont 10 MW raccordés sur le troisième trimestre 2019. Sa production renouvelable atteint 1,9 TWh sur le trimestre. Les bioénergies couvrent 1,6 % de la consommation d’électricité en France métropolitaine sur les douze derniers mois (1,9 % au troisième trimestre 2019).

Le parc hydroélectrique représentait une puissance de 25 554 MW, dont 9 MW raccordés sur le troisième trimestre 2019. Une très faible pluviométrie n’a permis qu’une production de 9,7 TWh en baisse de 12,7 % par rapport au troisième trimestre 2018. L’année 2018 avait cependant enregistré des niveaux élevés de production. Sur un an, 49,3 TWh renouvelables ont été produits, ce qui établit le taux de couverture de la consommation d’électricité en France métropolitaine par l’hydroélectricité renouvelable à 10,4 % (9,9 % sur le troisième trimestre 2019)

VOIR AUSSI