Construction et aménagement

En Vals du Dauphiné, la périurbanisation multiplie les déplacements en voiture

Les Vals du Dauphiné sont en pleine mutation économique liée à la périurbanisation du territoire, selon une étude de l’INSEE Rhône-Alpes.

L’INSEE Rhône-Alpes a réalisé une étude sur le territoire des Vals du Dauphiné sur les départements du Rhône et de l’Isère. A égale distance de trois agglomérations de Lyon, Grenoble et Chambéry le territoire compte 60 000 habitants en 2010 sur  à 346 kilomètres carrés.

La population du territoire augmente a un rythme très soutenu. Entre 1999 et 2010, le taux de croissance moyen annuel a été de à 2,1%. L’augmentation est surtout liée à un solde migratoire qui y contribue à hauteur de 82%. Marie-Paule Ambrogelly, chargée d’étude à l’INSEE Rhône-Alpes indique que « ces nouveaux arrivants sont essentiellement de jeunes ménages avec enfants, qui recherchent au sein de ce territoire de grands espaces qu’ils ne peuvent avoir dans les grandes agglomérations ».

Des déplacements domicile-travail réalisés essentiellement en voiture

Les nouveaux arrivants travaillent essentiellement les agglomérations de Lyon et de Grenoble. Ils résident notamment de communes comme Bourgoin-Jallieu ou Villefontaine. Sur les 60 000 habitants du territoire, 25 000 ont un emploi, alors que les Vals du Dauphiné e lui-même n’offre que 18 000 emplois. Certains de ces emplois étant occupés par des personnes arrivant chaque jour de l’extérieur, 13 000  résidant du territoire vont travailler à l’extérieur (52%).

Marie-Paule Ambrogelly explique qu’une « grande partie de ceux qui sortent du territoire chaque jour vont travailler à Lyon, tandis que ceux qui viennent de l’extérieur habitent essentiellement à Bourgoin-Jallieu ». Ces mouvements entraînent de nombreux déplacements domicile-travail effectués à 83% en voiture. « La plupart des personnes qui utilisent  leur voiture ne travaillent pas très loin de leur lieu d’habitation » complète Marie-Paule Ambrogelly. « Ceux qui travaillent dans les grandes agglomérations utilisent plus les transports collectifs, et plus particulièrement le train ». Dix pour cents des trajets sont alors réalisés en transports collectifs.

Une industrie très présente

Le nombre d’emplois a fortement augmenté au sein du territoire ces dernières années. L’augmentation provient du secteur tertiaire qui représente 63,2% des emplois, et du secteur de la construction. Ce dernier  a bondi de 65% ces dernières années, et rassemble 9,3% des emplois. L’agriculture représente encore  3% de l’emploi.

L’industrie est très présente regroupe 25% des emplois, un taux est supérieur de quatre points à celui de la zone de référence. L’agroalimentaire et le textile regroupent la plus grande partie des emplois du secteur.

Davantage de maisons individuelles que de logements collectifs

L’augmentation de l’emploi dans le secteur de la construction est directement liée à l’arrivée importante d’habitants dont la majorité a fait construire des maisons individuelles. Ce type d’habitation représente 76% des logements du territoire. Ce phénomène pourrait faire augmenter le prix du foncier au sein du territoire au cours des prochaines années.

 

jean-baptiste.jacquet@enviscope.com

 

Pour en savoir plus, consulter “Vals du Dauphiné : vers une mutation économique liée à la périurbanisation”

Insee Analyses Rhône-Alpes n°05 – septembre 2014

 

VOIR AUSSI