Europe : davantage d’abeilles mais moins d’apiculteurs

Le nombre d’abeilles en Europe ne diminue mais, ce sont les apiculteurs qui disparaissent.

D’après la Commission européenne, selon les données fournies par les programmes  2014-2016 programmes, il y avait environ 16 millions de ruches dans l’Union européenne. Les cinq plus importants états membres  en termes de nombre de ruches était principalement localisés dans le sud de l’Union : Espagne, France, Grèce, Roumanie,Italie. Cette situation s’explique simplement par le fait que l’abeille s’adapte mieux dans les milieux tempérés à flore abondante, variée, au long des saisons.

La Commission n’avait pas de données en 2016 par rapport au rapport précédant. Les chiffres suivant devaient être fournis en 2017. La population de ruches est passé de 11.631 ( 2004-2006) à 13.603  puis à 13.985 et à 15.704 million ( 2004-2006 2008-2010 2011-2013 2014-2016)  selon les données fournies par les Etats.

Selon les données fournies par des programmes 2017-2019, l’Union comptait  environ 600 000 apiculteurs. Mais le nombre de ces apiculteurs est en diminution. De nombreux apiculteurs   quittent l’activité pour des raisons d’âge et ne sont pas remplacés par de nouveaux apiculteurs.
La situation diffère d’un pays à l’autre. L’Allemagne fait partie des Etats qui parviennent à maintenir une population d’apiculteurs. L’association des Apiculteurs allemands donne la priorité à une stratégie de recrutement d’apiculteurs en offrant aux débutants des cours qui permettre d’atteindre une augmentation du nombre d’apiculteurs  actifs.

En 2015, 96 % des apiculteurs européens géraient moins de 150 ruches, le niveau en dessous duquel une activité est reconnue comme non professionnelle. Seulement 4% des apiculteurs géraient plus de 150 ruches et pouvaient être considérés comme des apiculteurs professionnels.

VOIR AUSSI