Environnement

Feu vert de l’Europe à l’achat de Monsanto par Bayer

Feu vert de l’Europe à l’achat de Monsanto par Bayer

La Commission européenne a approuvé jeudi le projet d’acquisition de Monsanto présenté par Bayer.

Pour le groupe Bayer, l’approbation par la Commission européenne représente une étape majeure dans le processus d’acquisition. ” Avec Monsanto, nous voulons aider les agriculteurs dans le monde entier pour la production de davantage de nourriture dans des conditions de développement plus durables au bénéfice des consommateurs et de l’environnement.”  explique le PDG de Bayer Werner Baumann.
Bayer a été informé des accords de plus de la moitié des trente autorités de régulation consultées, y compris en Chine et au Brésil. L’approbation prévoit en particulier le retrait de Bayer de plusieurs activités, dans le secteur des semences, comme le colza, le coton, le soja, sauf pour les marchés asiatiques. Bayer devra se retirer de la plate forme de recherche sur les blés hybrides, de ses activités de semences légumières, du secteur utilisant le  glufosinate ammonium comme de certaines activités incluant le glyphosate en Europe, pour  des usages surtout industriel.

De plus l’activité de Monsanto dans le nématicide NemaStrike devra être cédée. Les conditions précisent aussi le transfert de trois projets de recherche dans le secteur des herbicides non sélectifs, des activités dans le secteur de l’agriculture  numérique. Bayer recherche des repreneurs pour ces activités. Ces transactions restent soumises à des conditions juridiques Bayer comme Monsanto travaillent avec les autorités, notamment le Département américain de la Justice avec comme objectif de finaliser l’opération au deuxième trimestre 2018.

VOIR AUSSI