Construction et aménagement

FEYZIN: la nouvelle école symbole de l’évolution du quartier des Razes

Yves Blein, maire de Feyzin et Claude Albenque, adjoint au Maire délégué à l’Enfance et la Jeunesse, ont posé ce jeudi 31 mai 2012 la première pierre de la nouvelle école du quartier des Razes à Feyzin, sur la rive gauche du Rhône au sud de Lyon.

L’école Georges Brassens située rue Jean Bouin, près de l’autoroute A7 et de la raffinerie a été construite dans les années 1960 dans un quartier alors en plein développement, avec l’essor de la zone industrielle de la Vallée de la Chimie. En 1964 la raffinerie Total a été mise en service. L’école compte aujourd’hui 10 classes et scolarise 218 enfants.

Le sites industriels de la Vallée de la Chimie sont concernés par des Plans de Prévention des Risques Technologiques  ( PPRT) prévus par la loi adoptée après la catastrophe  AZF de Toulouse de 2001. Un Plan de Prévention des Risques Technologiques sera prochainement adopté pour la raffinerie TOTAL. Ce plan prend en compte divers risques: émissions de gaz plus ou moins toxiques, incendie, risque d’explosion créant une surpression, par effet de souffle, créant des risques pour les personnes et les biens. Le plan impacte la ville de Feyzin. La Commune  a décidé de remplacer l’école actuelle par un nouvelle école implantée dans une zone moins exposée. La nouvelle école construite à l’angle de la place Claudius Béry et de la rue des Razes restera facilement accessible à pied par les familles du quartier.
Un bâtiment plus résistant
La conception de l’école confiée à l’atelier d’architecture Régis Gachon prend en compte l’ensemble des contraintes liées aux risques potentiels identifiés. Les ouvertures directes sur la rue où le risque de surpression est le plus fort sont limitées en taille et en nombre. Les couloirs sont éclairés de lumière naturelle par une succession de fenêtres étroites et régulières de couleurs, dont les huisseries et menuiseries bénéficient de performances renforcées face aux risques thermiques et de surpression.

Les salles de classes sont implantées et orientées sur la cour intérieure. L’ensemble du projet est réalisé en béton armé avec une isolation thermique par l’intérieur pour éviter toutes détériorations en cas de surpression.
Face au risque d’émanations toxiques, un système de ventilation à double flux permet de contrôler l’entrée et la sortie d’air. Grâce à des petits bâtiments liaisonnés formant un ensemble fractionné, les dimensions de la nouvelle école s’inscriront en cohérence avec les maisons et immeubles de faible hauteur du quartier.
L’école, d’une superficie de 1900 m2, comprend 8 classes. Le projet prévoit un espace entièrement dédié aux activités périscolaires, en plus des salles de classes, d’espaces de récréation et du restaurant scolaire. La nouvelle école des Razes accueillera les enfants actuellement scolarisés à l’école Georges Brassens, mais aussi très probablement des enfants nouvellement installés dans le quartier. Trois projets immobiliers doivent être réalisés dans le quartier.
La construction du groupe scolaire coutera 4,4 millions d’euros, financés par la Commune et à hauteur de 30% par le Conseil général du Rhône. Un accord entre la Ville et le groupe Total prévoit la participation de ce dernier au financement de l’école par le rachat du terrain de l’école.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI