Forêt : Auvergne-Rhône-Alpes veut sortir plus de bois

Auvergne-Rhône Alpes entend développer la filière bois, avec comme objectifs, la compétitivité des entreprises et de la filière, ainsi que la construction en bois local.
Auvergne-Rhône-Alpes précise sa politique pour la filière forêt bois, une politique très axée autour du développement de l’activité. Objectif numéro un : mobiliser davantage et mieux les bois des massifs régionaux. La politique régionale vise à renforcer la compétitivité et la modernisation des entreprises, notamment des scieries. Au niveau plus global de la filière, la région va miser sur l’innovation, la logistique, la structuration. Un débouché essentiel est la construction en bois local, avec des retombées positives sur le plan environnemental, sur le plan des émissions de CO2 et sur le plan de l’activité.

Pour atteindre ces objectifs, la Région affiche un budget en progression depuis 2016, mais sans comparaison avec les budgets antérieurs, ce qui est gênant. Les données ne mettent en avant que les progressions à l’avantage de l’exécutif actuel. Le budget 2018 affiche aussi une progression, avec une enveloppe annoncée, mais non encore débloquée. Les orientations de la politique régionale sont donc parfois reçues avec réserve. ” Tout concentrer sur l’investissement, c’est  une chose, mais encore faut-il savoir où investir, comment et pourquoi ? ” prévient un professionnel de la forêt.

Investissements logistiques

Concrètement, la Région soutiendra les investissements logistiques dans le cadre d’un Appel à Manifestation d’intérêt (AMI) à hauteur de 400 000 euros par an pour l’investissement. Le but : créer ou aménager des plates formes de stockage pour le bois d’oeuvre ou le bois énergie afin de favoriser l’approvisionnement local. Les bénéficiaires seront des communes des intercommunalités, des établissements publics, des associations, des coopératives, des entreprises.  La Région financera 30 % du coût hors taxes, avec une bonification pour les projets comprenant un hangar construit majoritairement en bois local.
Un Appel à Manifestation d’Intérêt est lancé pour la construction en bois local, à raison d’un million d’euros par an pour des investissements. La Région financera de 10 à 20 % du coût hors taxe du lot bois local. Une bonification est mise en place pour les projets recourant aux essences locales peu valorisées, comme les feuillus, le sapin blanc ou les gros bois.
Un troisième AMI est lancé dans le cadre de Contrat Ambition Forêt – volet territorial pour accompagner les entreprises et les collectivités dans leurs investissements.

VOIR AUSSI