Énergie

Framatome s’engage dans la conception de petits réacteurs nucléaires

Framatome va collaborer au développement du réacteur modulaire rapide (FMR, en anglais) de General Atomics Electromagnetic Systems (GA-EMS), ont annoncé les deux constructeurs. D’une puissance de 50 MWe, ce réacteur sera refroidi à l’hélium.

Jusqu’à présent la filière de production d’électricité d’origine nucléaire avait misé sur la conception, la construction et l’exploitation d’unités de plus en plus puissantes. Cette tendance à l’augmentation de la taille a parfois posé des problèmes de conception car cette course à la puissance a empêché la conception d’unités standard.

Depuis plusieurs années, une autre stratégie est proposée visant à mettre au point de petits réacteurs nucléaires, susceptibles d’être produits en séries industrielles. C’est la démarche dans laquelle s’engage aujourd’hui Framatome.

Grâce à sa conception modulaire avancée, ce réacteur pourra être fabriqué en usine, puis monté sur site, ce qui permettra de réduire les coûts financiers et d’augmenter sa capacité. L’équipe d’ingénierie de Framatome aux États-Unis sera chargée de la conception de plusieurs structures, systèmes et composants critiques pour le FMR.

Selon ses constructeurs, le FMR est conçu pour une sécurité accrue et une plus grande facilité d’exploitation avec un temps de réponse rapide et un rendement global élevé. Il pourra être utilisé pour stabiliser le réseau électrique et lui permettre de répondre à la demande, quelles que soient les fluctuations des énergies renouvelables.

Un modèle de démonstration du FMR, qui vérifiera la conception, la fabrication, la construction et le fonctionnement de la technologie, est programmé pour le début des années 2030. Son déploiement commercial est attendu au milieu des années 2030.

Chargé pour neuf ans

Pour son refroidissement, le FMR utilisera un réfrigérant à l’hélium, tout en éliminant le besoin de graphite commun aux autres modèles refroidis à l’hélium. Sa charge en combustible permettra une exploitation du réacteur pendant neuf ans avant d’être remplacée. Le système de transformation de l’énergie n’utilisera pas de générateurs de vapeur et de pressuriseurs complexes, ce qui permettra de réduire les coûts.

« Cette collaboration s’appuie sur notre relation de longue date avec General Atomics et notre intérêt partagé pour les technologies avancées de l’énergie nucléaire. Elle vise à créer un monde plus propre pour les futures générations, affirme Bernard Fontana, CEO de Framatome. Avec notre expérience et notre savoir-faire en matière de conception de systèmes de réacteurs et de composants pour les petits réacteurs modulaires avancés, notre équipe contribue à transformer cette vision en réalité. »

« La conception et le déploiement d’un réacteur modulaire sûr et économique sont essentiels pour permettre au monde de se rapprocher d’un avenir énergétique propre, a déclaré Scott Forney, président de GA-EMS. Nous nous réjouissons à l’idée de mutualiser les dizaines d’années d’expérience de nos deux entreprises dans les technologies nucléaires avancées et de réaliser la nouvelle génération de réacteurs nucléaires commercialement compétitifs. »

« Nous sommes heureux de collaborer avec GA-EMS sur ce nouveau réacteur innovant et prometteur, a déclaré Gary Mignogna, président de Framatome en Amérique du Nord. Les synergies entre nos équipes en font un projet idéal de démonstration en vue d’une commercialisation ultérieure. »

 

 

VOIR AUSSI