Eau

Pollution par le PCB: la FRAPNA et France Nature Environnement demandent des travaux rapides

« Ce n’est pas une surprise pour nos associations », indique Alain Chabrolle, porte-parole de la FRAPNA et de France Nature Environnement, après le Comité de Pilotage sur la pollution du bassin du Rhône par les PCB, tenu il y a quelques jours. «Tous les fleuves et toutes les rivières qui ont été et peuvent rester l’exutoire de rejets industriels sont potentiellement concernés.L’enjeu des pollutions mises en évidence concerne les PCB mais également l’ensemble des polluants toxiques persistants.» estiment les associations.



La FRAPNA et FNE insistent sur plusieurs points, notamment sur la prise en compte du coktail complet de polluants, qui englobe les perturbateurs endocriniens. La FRAPNA pense aussi que le projet de recherches Axelera ne doit pas masquer la nécessité de travaux à court terme.


Les associations demandent une attention particulière doit être portée sur les dragages en cours (Haute-Saône…). Les associations demandent une cartographie exhaustive non seulement sur le bassin du Rhône mais également sur les autres grands bassins pollués (Seine, Rhin, Moselle, Somme,…). La basse vallée de la Seine est en effet polluée, comme l’estuaire de la rivière et les eaux côtières.


La FRAPNA et France Nature Environnement demandent un renforcement des moyens des DRIRE pour l’élimination des transformateurs contenant du pyralène d’ici à la fin de 2010 comme le prévoit le plan national d’action pour l’élimination des PCB. Enfin les associations regrettent que l’absence de poursuite juridique entraine l’absence de recherche de responsabilité, donc l’absenced’un « payeur » pour financer les travaux.

VOIR AUSSI