Biotope

FRAPNA : les tirs éradiqueraient le loup de Savoie

La FRAPNA , dénonce le fait que le Préfet de Savoie a accordé six tirs de loups sous la pression des éleveurs.

La Fédération estime que l’Etat accorde une trop grande confiance aux chiffres des éleveurs. Lorsque Luc Etellin, le président du Syndicat des éleveurs de moutons de Savoie, justifie cette action par “le ras le bol des éleveurs face à l’éternelle augmentation des attaques de loups sur leurs troupeaux ovins“, il ment : au 31 août, les dégâts ont chuté de 30 % en Savoie par rapport à l’année 2014 (chiffres officiels : 452 victimes en 2014 contre 316 en 2015 (.http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/20150831_bilan_attaques_INTERNET_cle7df111.pdf).

En accordant le tir de 6 loups, c’est l’éradication pure et simple du loup en Savoie que le préfet programme, et ce pour quelques troupeaux non-protégés. En effet, à l’issue de l’hiver 2014-2015, la population minimale de loups en Savoie détectée par l’ONCFS est de 7 loups, et un loup a déjà été tué en Maurienne le 13 juillet 2015. L’association explique aussi ” le Ministère de l’Ecologie annonce étudier les possibilité de tuer des loups dans la zone coeur du Parc National de la Vanoise…”
Après les tentatives de déclassement du loup auprès de la Commission Européenne, la destruction d’une espèce protégée dans un espace protégé est devenu le nouvel objectif de la Ministre de l’Ecologie !“.

VOIR AUSSI