Énergie

Gaz de schiste: le Réseau Environnement Santé estime que les additifs ne sont pas inoffensifs

L’Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole a adressé le 11 avril 2011 une « Lettre ouverte aux députés, en particulier aux 124 signataires de la proposition de loi n°3301 ». Cette proposition de loi a pour co-rapporteur Michel Havard, député du Rhône . Le Réseau Environnement Santé (RES) s’élève avec force contre cette lettre fournissant des arguments mensongers destinés à justifier la fracturation hydraulique utilisée dans l’extraction des gaz de schiste.

Le document des professionnels explique que « les produits chimiques (597 au total) cancérigènes […] sont abandonnés depuis quelques années au profit de produits issus de l’industrie agroalimentaire, tels des dérivés de l’agar-agar utilisés pour gélifier ice-creams et confitures ». Le RES dénonce le fait que ces affirmation ne repose pas sur des études scientifiques, mais il faut noter que le pré- rapport sur les gaz de schiste, confirme bien que le nombre de substancs utilisé a été considférablement réduit, à 12 produits environ.
Le RES souligne que l’agence de protection de l’environnement des USA (EPA) a publié en février 2011 un projet d’étude visant à réévaluer l’impact sanitaire et environnemental de la fracturation hydraulique et qu’il est très précisément donné la liste de tous les produits chimiques (plus de 500) qui seront étudiés dans ce rapport. “ Il n’y est nulle part question de mélanges à base d’agar-agar ! On trouve, par contre, des toxiques cancérigènes ou reprotoxiques reconnus comme le benzène, l’éthylbenzène, le toluène, le xylène, le naphtalène, des hydrocarbures aromatiques polycycliques, du formaldéhyde, des éthers de glycol etc.”
Le RES souligne aussi que les quantités de produits utilisés pourraient atteindre entre 1000 et 2 000 mètres cubes par forage. Le RES souligne aussi que les produits contiennent des “perturbateurs endocriniens toxicologiquement actifs à de très faibles concentrations. Ces produits chimiques sont de plus en plus clairement associés au développement de multiples pathologies chroniques portant atteinte aux écosystèmes et à la santé publique”

RESEAU ENVIRONNEMENT SANTE148 Rue Faubourg Saint-Denis 75010 Paris 75010 Paris

VOIR AUSSI