Environnement

Genève renonce à son projet de décharge pour les mâchefers

Une nouvelle décharge de type D (bio-active) devait ouvrir d’ici 2024, pour remplacer celle du site de Châtillon, à Bernex. L’actuelle décharge arrive à saturation et devrait fermer en 2019. Pourtant, le projet n’a pas convaincu les sept communes (Anières, Jussy, Laconnex, Collex-Bossy, Versoix, Russin et Satigny) qui devaient accueillir le nouveau site. Après de nombreux échanges et protestation,  la direction générale de l’environnement (DGE), Sur décision de M. Luc Barthassat, conseiller d’Etat chargé du département de l’environnement des transports et de l’agriculture (DETA), vient d’interrompre le processus de recherche de la nouvelle décharge. Au final, le canton de Genève va privilégier une politique de valorisation des mâchefers. Un comité d’experts scientifiques et juridiques va d’ailleurs être créé. Son rôle sera de consolider les études sur le sujet. Il devra également contrôler que les procédés de transformations des MIOM (mâchefers d’incinération d’ordures ménagères) soient conformes avec la législation actuelle. Les premières recommandations du comité seront délivrées à la fin du mois d’août.

 

VOIR AUSSI